faut pas vous approcher du manuscrit on vous dit !

Ce que contient cette nouvelle édition d’INS/MV

 

CROC lève une partie du voile sur ce que contient cette nouvelle édition. Petit jeu de questions-réponses avec l’auteur.

 

 

 

 

–          Alors, d’où te vient cette envie de nouvelle version d’INS/MV ? C’est quoi le pitch ?

 

Alors à la base l’idée était de se faire plaisir avec une version toute simple, avec un background plus réduit. Alors pourquoi réduit ? Parce que tout va plus vite maintenant et que les gens veulent désormais un plaisir plus immédiat. Donc faut moins lire et plus jouer. INS/MV n’est pas un jeu qui se regarde écrire, il est juste là pour vous faire jouer. L’autre idée c’était de tout casser sans rien casser.

 

–          Mais ça se matérialise comment ? Sur le système de jeu par exemple ?

 

Pour le système de jeu, j’ai opéré comme suit : virer tout ce qui me faisait chier et ne pas ouvrir un seul ancien bouquin. Tout faire de tête. Et comme je ne me souvenais de rien, ça a donné un truc bizarre. Le feeling de INS/MV est là mais un technicien n’y retrouvera pas ses petits. Vous pourrez jouer un personnage qui vous rappelle quelqu’un… Mais il n’aura pas les mêmes pouvoirs, c’est obligatoire puisque tout a changé. Faut dire aussi que je déteste les joueurs qui se trimballent avec les mêmes personnages pendant 10 ans. Le changement, c’est maintenant !

 

– Et niveau background ? T’as tout pété aussi ?

 

Je trouvais aussi le carcan des anciennes éditions avec la hiérarchie un peu gonflant à la longue. Alors oui, cela permettait que les parties ne partent pas en vrille mais ça me faisait chier. Alors tout a sauté. Et pour maintenir l’ordre, désormais, il y a le camp d’en face. Ca devrait suffire…

Pour le background j’ai tout zappé… Mais en fait non. Tout a disparu, terminé envolé mais tout existe encore. Donc les nouveaux joueurs n’ont rien besoin de savoir et les anciens peuvent apprendre le passé aux jeunes avec les scénarios, les PNJs anciens et autres joyeusetés.

 

– Mais, mais, mais… Comment ça « tout a disparu » ? Et les Archanges, les Princes-Démons, Le Grand Jeu ?

 

On va me dire : « il ne reste plus que 8 princes et 8 archanges ». Corollaire de ça : j’ai pu mon supérieur. Alors déjà : IL N’Y A PLUS DE SUPERIEUR. Une fois cela dit, j’ai gardé des « matrices » personnages qui ont vraiment du sens dans le monde détruit dans lequel les joueurs sont plongés. C’est un peu comme un film de zombie. Les survivants sont rares (les joueurs), il n’y a plus ni police, ni électricité, ni pompiers (plus de supérieurs, de QG, etc.) et les ennemis sont très nombreux et peu puissants (les humains) mais au final ce sont les autres survivants qui vont vous tuer (le camp d’en face). Dans ce cadre là, qui voudrait jouer un boulanger (Haagenti), un clown (Kobal) ou un bibliothécaire (Yves). Je grossis le trait mais c’est l’idée !

 

– Ok, mais on va faire quoi ?

 

Pour faire dans le sérieux aussi, il en faut, le jeu se recentre sur du franco-français-franchouillard. Parce que si on commence à bouger à l’international (comme dirait Tal), on ne se retrouve pas avec un combat contre les anges et les démons mais entre la purée muslim (on fait un trou, pour mettre du sang de mécréant dedans) contre le reste du monde. Et alors une décapitation ça va, mais à longueur de semaine ça me gonfle. Alors tant que les cons n’auront pas calmé le jeu, on se contentera de bourrer à Cabourg ou de braquer une banque à Arnac-La-Poste dans le limousin. Sans parler de se faire épiler à Villedieu les Poëles.

 

Le leitmotiv de cette édition c’est : on se fait pas chier, on joue c’est tout.

 

– Bon, mais cela va devenir un peu chaud pour ces nouveaux personnages lâchés dans la nature ? Heureusement, ils restent puissants… hein ?

 

Ah, il y a aussi une nouveauté, c’est le fait qu’un personnage puisse être sur la plage arrière (l’être surnaturel dirige bien évidemment son corps d’accueil mais il garde une forte propension à agir comme un humain) ou au volant (l’être divin reprend le contrôle et dispose de tous ses pouvoirs car il est situation de danger). Alors la première raison de cette nouvelle donnée c’est que pour moi, le plus vilain accessoire de décoration au monde (ever) c’est le petit chien en peluche qui tourne la tête quand on braque un peu fort. Pour dire je préfère porter un T-shirt de Black M. Mais sinon c’est aussi et surtout un tout nouveau moyen pour éviter que le moindre scénario se transformer en 5 minutes en combat entre Hulk et Iron Man à l’île o’crèpes de Guyancourt. Là, on divise vraiment les phases d’enquête des phases de baston et ça peut permettre au MJ de contenir les plus nerveux tout en laissant aux joueurs les plus fins de quoi se marrer un bon coup, un peu comme les armes dieux et le porteur dans Bloodlust…

 

–          Y’a aussi une histoire de cartes dans cette nouvelle édition ? C’est quoi ?

 

Alors les cartes ce sont l’équivalent des hauts faits de WoW ou des succès de la XBOX. En fait quand le joueur va réaliser des « trucs », bons ou mauvais, le MJ va lui donner une carte. Même si c’est un truc positif, c’est toujours un truc en marge de la trame principale du scénario (pour récompenser la réussite du scénario, il y a toujours les récompenses habituelles qui font progresser le personnage). Les cartes sont données au joueur et pas au personnage et sont utilisables n’importe quand, dans un scénario suivant. Des fois c’est un bonus, des fois c’est un malus (dans ce cas, c’est le MJ qui chope la carte). Bon là comme ça, vous êtes un peu dans le flou, c’est normal. Vous verrez dans vos parties !


déc 19, 2014 | Category: NEWS | Comments: 15

 

15 comments on “Ce que contient cette nouvelle édition d’INS/MV

  1. rag-naroth

    On attend ça avec impatience alors !
    Par principe j’admire quand on reprends à zéro et qu’on est capable de faire du neuf avec du vieux 😉 Attention à ne pas jouer sur les mots non plus, cette histoire de « un personnage puisse être sur la plage arrière » n’est pas tellement différente de celle « Alors déjà : IL N’Y A PLUS DE SUPERIEUR » Si tu vois une différence ? Plus de supérieur, mais tu contrôles plus vraiment ton perso ? Bref, on pète tout ? Ok, mais pas pour faire du déjà vu, hein ?

    • admin

      « La page arrière » et « plus de supérieur », cela n’a rien à voir du tout.
      Plus de supérieur c’est absence totale de hiérarchie. Cela concerne le background.
      « la plage arrière » et « au volant », concernent la gestion du personnage dans son corps d’accueil. Et tu contrôle ton perso. En revanche l’accès à certains pouvoirs du perso est soumis à conditions.
      Donc, on pète tout… et si on fait ça c’est justement pour faire du neuf. Sinon ça n’a aucun intérêt. Mais vraiment aucun. Autant rester à l’édition précédente (dispo gratis sur le net).

  2. ChapaPampa

    Sympa le coup de la « plage arrière ». Avec mes amis, on avait déjà tendance à jouer nos persos comme ça, ce qui les rendait un peu schizophrènes par moment mais pouvait créer des situations bien sympa.

    Sympa aussi la disparition de la hiérarchie. Enfin, la libération !!!

    Je pense que le système de cartes risque aussi de beaucoup me plaire, j’attends de voir ça.

    Par contre, étant du genre à me trimballer les mêmes personnages pendant 10 ans, ou du moins jusqu’à pouvoir considérer qu’ils ont eu des vies bien remplies (déteste-moi !!), j’espère quand même qu’on aura moyen de se débrouiller pour les conserver. Au pire, les règles sont toujours adaptables.

    J’ai aussi un peu peur de connaître les ex-supérieurs qui vont disparaître (certes, il y en a qui sont annoncées dans « On ferme »). De toute façon, tant qu’Ange est encore là, je serai content. (et elle sera encore là, n’est-ce pas !? =3)

    Dans tous les cas j’attends de voir cette édition avec impatience ! J’étais un peu sceptique au début, mais je commence à être vraiment intrigué par ce qui nous attend.

    • admin

      Merci pour ces encouragements. L’adaptation d’un ancien perso est toujours possible, mais comme le système change, les pouvoirs également, vous ne retrouverez pas intégralement votre ancien personnage. En fait, cette édition est plutôt conçu pour créer de nouveaux personnages et de commencer une nouveau « jeu ». Et malheureusement pour vous, Ange ne fait pas partie des typologies d’anges que vous pourrez jouer en PJ.

  3. Vincent CHENUDET

    Bonjour !
    Tout d’abord je tiens à dire que j’ai vu énormément de commentaires de vieux briscard et dans ces cas là un petit jeune comme moi se doit de poster également ^^
    Je n’ai jamais fait de partie de INS/MV bien que cela me fasse énormément envie. La raison principale est qu’en tant que MJ j’ai peur que mes joueurs soit noyés sous le flot torrentiel d’informations présentes dans le background.
    Donc pour mon petit groupe cette nouvelle édition est une aubaine et je tiens à vous remercier pour tout ça !
    Vous avez notre soutien et on a très hate que ça sorte !

    • admin

      Bonjour !
      Alors justement, cette édition n’est pas faite que pour les vieux briscards. Elle est aussi faite pour vous, ceux qui n’ont jamais joué ! Le background est allégé à son maximum et revient à son principe de départ, ses origines : vous incarnez des anges /des démons sur terre ! Vous pouvez vous arrêter là sur l’explication à vos joueurs et commencer à vous amuser.

  4. Hanky

    Joueur d’INS/MV depuis près de 20 ans, j’ai fait ma première partie en ’94 après avoir eut mon Bac C … Dieu que cela ne rajeuni pas. Promotion Canopy en jouant un ange de Jean polymorphe ultra speed…

    Les gens ont raison, on oublie jamais sa première fois. :)

    Je me posais deux petites questions :

    Est-ce que cette version est la continuité de la série (Les précédentes version d’INS/MV ont existé mais quelque chose fait que maintenant la hierarchie est HS) ou un « reboot » (Il n’y a jamais eut de hierarchie depuis le début des incarnations d’anges/démon sur terre) ?

    Et la deuxième, la plus importante : Quand pourra-t-on commencer à vous donner nos sou-sous en laissant femme et enfants mourir de faim et factures s’accumuler ?

    • admin

      Voilà des questions quelles sont bonnes !
      – effectivement, ce n’est pas un « reboot » dans le sens que vous décrivez. C’est bel et bien la continuité de la série ( ce qui a existé a existé)… Mais en effet il n’y a de plus d’organisation, il n’y a plus de hiérarchie… et un petit truc en plus (en moins ?) vient corser le problème et faire que les anges et les démons doivent se démerder par eux-mêmes, seuls dans leurs auréoles ou sous leurs cornes.
      – le sujet pécuniaire est aussi fort intéressant : à date, la souscription (si la technique suit) commencera le fin janvier 2015. J’espère que vous n’avez pas dépensé tous les sous-sous de vos étrennes ou que vous comptiez vous racheter une paire de scholl en soldes (voire des Méphisto…) ,

  5. Fab4

    Retour à la simplicité, épée contre griffes, la sauce ketchup qui vole partout. Nostalgie quand tu nous tiens.

    J’aurais juste deux questions :

    1) on sait à peu près quand on aura une possibilité de se mettre des petits trucs concrets sous la dent ? genre une date de quand ça se passe, genre quel système de jeu ? (c’est con mais j’ai toujours trouvé le système 666 et table unique de la 1ère éd comme l’un des systèmes les plus simples du JDR, et donc le plus beau).

    2) Bon alors c’est quand que Mammon il se pointe avec la corbeille du denier du culte pour qu’on donne à une bonne cause d’utilité publique ?

    Et encore merci pour ce revival-non revival, ça semble bien parti.

    PS : question à la con : y aura toujours les calembours à 2 balles ? Genre « ça bourre à Cabourg » ou « satan m’habite » ?

    PS 2 : and muchas gracias (pas sûr de l’avoir déjà écrit)

  6. 3pAsm0

    Woaw! Super pour INS.

    Ça c’est de la news!

    Rien à voir mais à propos de Bitume, vous pensez le ré-éditer?

    Merci

  7. smirnov

    Ce n’est que mon avis personnel (et les avis vous le savez c’est comme l’a dit l’inspecteur harris…) dommage que vous ayez vendu les droits de Blood Lust!!

  8. Purpletax

    En toute franchise, la couverture, le sous-titre « génération perdue », le parti pris plus sombre, la disparition de la hiérarchie… avaient tendance à faire fuir le vieux con que je suis, adepte des 3 premières éditions – qui avait trouvé la 4ème lourdingue, tant en terme de règles que de background.

    A mes yeux, INS/MV était un jeu à missions foutraque, mélangeant James Bond, Les Routes du paradis, les comics X-men et les films d’Audiard !

    Je suis un peu rassuré par la présentation de Croc. Toutefois, je me demande maintenant quelle sera l’accroche des scénarios et le système d’expérience. Avant, c’était simple et pas prise de tête : ton supérieur te file une mission et hop ! Au boulot ! Si tu la réussis, récompense, sinon limitation.
    Avec cette nouvelle version, j’ai un peu l’impression que les missions ont été remplacées par du bac à sable, « sandbox » pour les puristes. Que les personnages des joueurs vont écumer ce bon vieil hexagone en essayant de poursuivre leur tâche séculaire, tant bien que mal… Pourquoi pas, après tout ! Même si le jeu risque de perdre son côté épique, et demandera un peu plus d’habileté au meneur de jeu pour contenir ses joueurs. Je suis également curieux des règles d’expérience – encore que, dans un jeu à super-pouvoirs, j’ai tendance à considérer qu’on pourrait presque s’en passer.

    Bref, je suis tenté mais j’hésite encore à croquer la pomme. ^_^

    • admin

      INS/MV reste INS/MV quoiqu’il advienne.
      l’accroche des scénarios est en effet différente. Mais l’aventure s’imposera aux joueurs de toute manière, sans l’artifice de « c’est une mission de mon supérieur ». Ils seront moins « fonctionnaires » du Bien et du Mal, et plus victime/acteur du combat Bien Vs Mal.
      « Contenir » les joueurs sera au contraire beaucoup, beaucoup plus facile. Ils seront déjà contraint à une discrétion obligatoire sous peine de mort (pas de supérieur pour réparer les conneries ou venir en renfort) et avec le système « au volant »/ »sur la plage arrière » le meneur de jeu reprend la main.
      Les règles d’expérience restent assez simples, conservant le système des degrès de réussite et d’échec des « missions ».
      voilà quelques précisions, en espérant te faire basculer du côté obscure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *