Monster of the Week – Episode 3 : Blockbuster !

Blockbuster !

Blockbuster !

 

Vous avez vu la dernière fois de quoi sont faits les personnages de Monster of the Week. Un groupe hétéroclite de chasseurs, prêts à partir à l’aventure en quelques coups de crayons sur une feuille. Mais cette aventure justement, de quoi est-elle faite ?

 

Le petit manuel du scénariste

Monster of the Week conserve la même approche synthétique pour les scénarios que pour les personnages. Une histoire est définie par quelques éléments clefs, les mêmes à chaque fois, qu’il vous faudra décrire. Les parties de Monster of the Week sont faites pour être jouées en quelques heures, il serait dommage que le pauvre meneur passe plus de temps à faire son scénario qu’à le jouer.

 

In Media Res

Le premier élément à définir est l’Accroche. Ce sont les premiers mots que le meneur va prononcer au début du scénario. C’est le début de l’histoire et il décrit le plus souvent le « truc » qui va attirer l’attention des chasseurs. Une mort étrange, une disparation fantastique, un objet antique volé dans un musée, etc. Quelque chose s’est passé, quelque chose de pas tout à fait normal. C’est maintenant aux joueurs de prendre la main.

 

Le Fichier M

Une fois que le meneur tient son accroche, il est temps de définir les Menaces. Il existe quatre types de menaces et chacune devra être étoffée avant de se lancer dans l’aventure.

 

Le Monstre

C’est le grand méchant. Dans un jeu qui s’appelle Monster of the Week, c’est un peu évident. C’est l’élément qui prendra le plus de temps au meneur. Avant de le servir à vos chasseurs, il faudra définir à quoi il ressemble, quelles sont ses motivations, ses pouvoirs (ses « moves »), ses résistances et faiblesses ainsi que ses capacités spécifiques. Les Monstres méritent leur propre chapitre, on en discutera donc plus avant une prochaine fois.

Minions ? c'est vite dit.

Minions ? c’est vite dit.

 

Les Minions (moins jaunes, plus méchants)

Certains méchants sont de grands solitaires et font tout le boulot tout seul (on dit bien « LA » momie). D’autres, comme les Vampires, ou les Savants Fous Nazis (terme technique) aiment être bien entouré. Les minions peuvent être de simples aides ou des personnages presque aussi détaillés et puissants que le monstre lui-même. Pour vous faciliter la vie, Monster of the Week vous propose une dizaine de catégorie (de l’Assassin au Traitre en passant par Renfield, le gentil monsieur qui pousse les gens dans les griffes du Monstre). À vous de choisir s’ils sont présents, s’il n’y en a qu’un, plusieurs identiques façon meute, ou plusieurs individus différents – faites ce qui colle avec votre monstre.

 

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

Ok, maintenant on sait qui l’on chasse, mais où se déroule cette traque ? Si chaque épisode de série télé se concentre souvent sur un lieu en particulier, ce n’est pas par hasard. Un lieu c’est plus qu’un décor, c’est une ambiance, parfois une métaphore, quasiment un personnage à lui tout seul. Il est difficile de voir Psychose et d’oublier la silhouette du Bates Motel. Dans Monster of the Week, les lieux sont donc considérés comme des personnages à part entière. Ils ont leurs propres catégories, et vous pouvez aller jusqu’à leur donner un peu de vie en leur attribuant leurs propres « moves ». Pour un scénario il vous faudra penser à la région, où se terre le Monstre, où sera-t-il actif, où se trouvent les seconds rôles.

 

Casting de rêve

Nous avons parlé des héros et des méchants, il faut maintenant ajouter d’autres gens dans ce décor. Des victimes, des assistants, des emmerdeurs, bref : les seconds rôles. Contrairement aux héros ils ne seront là que pour cette histoire (mais rien ne vous empêche d’en garder un qui a bien marché sous le coude pour en faire un régulier). Vous trouverez là aussi une liste de catégories pour vous filer un coup de main. A vous de peupler votre univers de shérifs, de journaliste, de chasseur rival, de voisine curieuse, etc.

 

L’horloge de l’apocalypse

Vous avez créé votre monstre, ses éventuels serviteurs, ses victimes, et les décors dans lesquels tout ce beau monde va évoluer. Mais quid du scénario ? Tout meneur qui a un jour créé un scénario, le genre bien léché et super détaillé, a vu son beau château de carte s’effondrer une fois que les joueurs y ont déboulé comme des chiens dans un jeu de quille. Pour éviter ça, Monster of the Week vous propose une autre méthode : le Mystery Countdown. Ce compte à rebours répond à la question suivante : que se passerait-il si les héros n’étaient pas là ? Quels seraient les actions du monstre, ses victimes, quel est son but final ? Cette horloge décrit en six étapes la catastrophe que les joueurs vont devoir stopper.

 

Et voilà !

Comme pour les joueurs lorsqu’ils créent leur personnage, le meneur crée son scénario en répondant à une série de questions. Qui, où, quand et comment ? Bien sûr, tous ces éléments s’articulent autour du monstre.
On reparle plus la prochaine fois…

 

Si ça peut saigner...

Si ça peut saigner…


Oct 15, 2016 | Category: NEWS | Comments: 1

 

One comment on “Monster of the Week – Episode 3 : Blockbuster !

  1. smirnovv

    Punaise vivement la PP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *