Un monde de Bitume (épisode 2)

Et sinon, comment ça se passe,  pour les survivants ?

Le quotidien des tribus

Ceux qui sont là, après la comète, sont bâtis pour la survie. Ils ont hérité d’un patrimoine génétique qui les place en haut de la chaîne alimentaire et ont subi l’entraînement le plus efficace qui soit pour affronter leur ennemi le plus féroce: les autres êtres humains.

Amazones, Fils du Métal, Vikings, Hell’s… rôdent dans leurs véhicules à l’affût de proies à dépouiller et (tant qu’à faire) à tuer. Voire à asservir leurs voisins comme les skins.

Les plus pacifistes, souvent sédentaires comme les fermiers ou les conservateurs  cherchent à retrouver un semblant de vie «normale» (travail, survie, survie) en se constituant des abris aussi discrets que résistants et en passant des alliances avec des tribus aptes à les défendre telles que les Yankees.

Enfin, certaines tribus cherchent juste à subsister en suivant un mode de vie à part tels que les indiens ou les enfants.

D’autres aimeraient bien hâter la fin de ce monde… ou tout du moins de ce mode vie comme les punks ou la confrérie du serpent.

D’autres enfin profitent du système en vendant leurs services comme les garagistes ou aident les survivants comme les guérisseurs.

Il s’agit bien sûr de généralités : certains vikings sont fleur bleue et certains Yankees sadiques !

Et moi et émoi

Et les personnages, dans tout ça ? La plupart du temps, ils sont en rupture de ban de leurs tribus d’origine (mais rien ne vous empêche d’appartenir tous au même type de tribu). Désormais errants, ils se forgent leur propre mode de vie, suivent leurs propres principes, et se regroupent en petits groupes solidaires partageant les mêmes objectifs.

Souvent, et en particulier au début de leur « alliance », les joueurs ne verront pas plus loin que leur survie du jour. Mais avec le temps, peut–être se trouveront-ils des objectifs et des perspectives un peu plus ambitieuses. Survivre au lendemain, par exemple. Il parait que la poussière est plus douce dans la région voisine et que gens ont des sales boulots à refiler à des flingues à louer. Cela tombe bien, vous avez juste assez d’eau et assez d’essence pour aller dans ce nouvel El Dorado.

 

 


Avr 18, 2019 | Category: NEWS | Comments: none

 

Laisser un commentaire