Ça sent le BITUME !!!

Bonjour à tous !

Ca y est ! Enfin !

Les ouvrages débloqués lors de la campagne de financement sont tous envoyés au souscripteurs dans un joli-imposante-solide boite pleine à craquer ! :
– Livre de base
– Ecran + Livret + cartes
– Roadbook (des règles optionnelles, des nouvelles voies, des PNJs…)
– Manu Rance (catalogue de matos et autres joyeusetés)
– Recueil de (4) scénarios
– Livrets PJ

Et ce n’est pas tout. Pour ceux ayant loupé la campagne de financement participative, les ouvrages commencent à être disponible à l’unité en boutique selon un planning concocté par les fourmis :
– Livre de base & Ecran + Livret + cartes : 12 Novembre
– Roadbook & Recueil de scénarios & Livrets PJ : 26 novembre
– Catalogue Manu Rance : 04 décembre

La fiche de personnage est disponible dans les téléchargements.

Découvrez en vidéo ce qu’il y a dans la boite : GeekPowa

La fin d’année sera goudronnée !

Checkpoint Juin

Bonjour à tous !


Tout va bon train (à vapeur de Bitume) ! Les échanges avec notre imprimeur ont débuté et certains produits sont déjà en production. Nous ne pouvons pas définir de date pour l’instant, mais nous savons que la fabrication de la boite va prendre du temps à cause du Covid… et oui ce n’est pas encore fini avec lui.


Pour ce qui est de la boite d’initiation, c’est tout autre chose ! Nous ferons un point dessus, ainsi qu’un live d’ici peu !

Merci à tous pour votre soutien !

Au passage, voici une illustration d’Emmanuel Boulet (alias Kahouet) !

Avancement Mars 2021

Comment ça « on est en Mars » ? Ah oui. Le temps passe si vite. Nous espérons que tout le monde va bien, que la covid vous fout la paix et que le confinement n’est pas trop pesant.

Bon, on en voit le bout. Le livre de base c’est bon, l’écran c’est bon… le roadbook, ManuFrance, le recueil de scénario, les livrets de la boite, c’est presque bon. D’ailleurs… non, je vous le dis à la fin.

Voilà, maintenant on s’occupe du « petit matériel » : les dés, les cartes, les boites, les tapis… On entre dans la phase « épicerie fine » qui prend toujours beaucoup de temps. C’est un peu lapidaire comme news mais à la fois, c’est l’heure des finalisations, donc on finalise. La prochaine news sera sans doute celle de l’envoi en fabrication.

Allez ! C’est Pâques ! Pour ceux qui ont pris l’option : on vous met le Roadbook en PDF. C’est toujours mieux qu’un œuf en chocolat. Et, comme nous le faisons désormais rituellement, voici donc quelques visuels pour vous aider à patienter. Merci encore pour votre soutien, votre enthousiasme et votre patience.

illustration de Juan Ochoa
Illustration par Juan Ochoa
Illustration du poster course-poursuite par Jems
Carte du nord de la France par Jems

P.S : Pour récupérer vos PDF désormais, il faut suivre cette procédure :
1 – Allez sur Gameontabletop.com
2 – Connectez-vous à votre compte
3 – cliquez sur l’icone de votre compte et scrollez jusqu’à « Butin numérique » (menu déroulant en haut à droite).

Checkpoint Décembre 2020

Nous espérons que tout le monde va bien, que la Covid vous laisse tranquille et que vous gardez le moral. La progression de Bitume s’accélère légèrement et ça devrait aller maintenant de plus en plus vite, pour deux raisons.

Les corrections des règles du Livre de Base ont été répercutés dans tous les autres documents. Ce n’était pas une mince affaire (le diable est dans les détails). C’est toujours épineux d’avancer tous les documents en même temps avec des auteurs différents.

Mais c’est désormais derrière nous.

Pour passer à une vitesse supérieure et parce que notre équipe était un peu sur les rotules (2020 n’a épargné personne), nous avons été chercher une aide extérieure pour nous épauler sur la maquette. Renforcé par un V8 de la PAO, on devrait commencer à voir le bout du tunnel.

Outre le Livre de base, c’est désormais l’écran et le livret qui sont terminés. Et vous pouvez en profiter en PDF dès maintenant (sur gameontabletop, cf. ci-dessous). Un petit cadeau de Noël numérique. Nous en profitons pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année.

Et, comme nous le faisons à chaque fois, voici donc quelques visuels pour vous aider à patienter.
Merci encore pour votre soutien, votre enthousiasme et votre patience.

Couverture par Alyzian

P.S : Pour récupérer vos PDF désormais, il faut suivre cette procédure :
1 – Allez sur https://www.gameontabletop.com/
2 – Connectez-vous à votre compte
3 – cliquez sur l’icone de votre compte et scrollez jusqu’à « Butin numérique » (menu déroulant en haut à droite).

Checkpoint rentrée 2020

Bonjour à tous !

Nous espérons que tout le monde va bien et que la Covid vous fiche la paix. La progression de Bitume s’est stabilisée du fait de la mise en ligne du PDF du livre de base.

En effet, nous avons tenu compte de vos retours sur les règles. Merci à tous ceux qui ont participé. Nous avons eu affaire à des pros de CO. C’était génial. Certains points très intéressants ont nécessité des débats et des réflexions. Toujours est-il que c’est aujourd’hui clos et que le livre de base est quasi terminé. Il reste des renvois de pages et des menus aménagements, mais on touche au but.

Ceci dit, la finalisation de ce livre était déterminante pour la suite. En effet, nous allons pouvoir intégrer les règles finales au kit d’initiation et corriger tous les textes écrits jusqu’à présent en fonction de ces derniers changements. Il faut donc repasser tous les textes en revue pour les réactualiser (un travail de fourmi).

De fait, l’écran et son contenu sont presque terminés également. Le Kit devrait du coup suivre dans la foulée.

ManuFrance et le Roadbook nécessitent une révision plus approfondie. Tout est en bonne voie.

Et, comme nous le faisons à chaque fois, voici donc quelques visuels pour vous aider à patienter.

Merci encore pour votre soutien, votre enthousiasme et votre patience.

Bitume : Avancement début 2020

Veuillez tout d’abord nous excuser pour la rareté de nouvelles. Nous étions pris par le feu de la création. Nous étions plus focus sur les textes et les illustrations que sur l’information.

Nous avons pris du retard du fait que la finalisation des règles a eu des impacts sur les autres textes, notamment ManuFrance et le Roadbook qui sont très liés à celles-ci. En effet, difficile pour les auteurs d’avancer tant que les règles n’étaient pas tout à fait terminées.

D’autre part, les illustrations nombreuses prennent toujours plus de temps que prévu… même plus que l’imprévu du prévu. On ne peut que regretter que le temps passe, pas celui nécessaire à toute création. Bref, la gestation créative primale touche à sa fin. On attend encore quelques ultimes textes, mais on peut considérer que l’on entre dans la phase de relecture & correction pour les derniers ouvrages.

Mieux encore : on entre dans la maquette pour le plus gros des éléments, le livre de règles.

De même, nous attendons les derniers dessins, véhicules customisés et cartes notamment. Le mois de février devrait être celui de la dernière livraison des textes et des illustrations.

En voici d’ailleurs quelques-unes pour patienter, ainsi qu’une présentation d’une de nos illustratrices :

Alyzian

Alyzian débarque dans le monde du jeu de rôle après avoir travaillé plusieurs années comme UI et concept artist au sein du studio de jeux vidéo Dontnod. Si vous avez déjà joué aux deux volets de Life is Strange, alors son style ne vous sera pas inconnu puisqu’elle est à l’origine des nombreux carnets et autres croquis que vous pouvez y trouver.


Elle se lance tout juste comme illustratrice indépendante. Vous pouvez découvrir certains de ses travaux personnels sur son compte instagram : https://www.instagram.com/alyzian/?hl=fr

Pour Bitume, la DA a décidé de la faire sortir de sa zone de confort et à juger par les illustrations qu’elle a déjà fournies, c’était une excellente idée. Les animaux mignons, c’est bien. Les mécaniques crasseuses, c’est bien aussi.

Bitume : check point 1

ce visage ne m'est pas inconnu

Le projet Bitume est sur la Highway to Hell. Mais, tels des fous du volant, nous avons mis la nitro !

Grâce au travail acharné des testeurs et des retours de nos démonstrateurs qui ont fait tourner le jeu en convention, nous avons terminé l’écriture du système. Merci encore à tous les gens du forum pour leur participation, leurs commentaires et suggestions. L’écriture et l’harmonisation des tribus est également fini, ainsi que la majorité du background. L’écriture du livre de base est donc quasi-terminée et prend le chemin de la correction, au fil de l’eau, dès à présent.

Les scénarios sont terminés au trois-quart. Ils attendaient la mouture finale des règles pour être finalisés. De même que les textes de l’écran. Quelques ajouts et ils devraient tous être entièrement écrits et entrer aussi en correction. Une rentrée chargée pour les correcteurs donc.

Nous sommes en attente du premier jet des scénarios de la boite d’initiation.

Le catalogue ManuFrance est un peu long à démarrer. La recherche du format pour y caser les idées géniales des uns et des autres a nécessité un peu plus de travail que prévu. Mais tous les auteurs sont désormais dessus. Tout devrait être bouclé cet automne.

Niveau visuel, tous les illustrateurs ont été briefé. Nous avons d’ailleurs la joie de vous annoncer que nous travaillons avec Juan Ochoa, dessinateur Colombien, avec qui nous avions travaillé pour Monster of the Week. C’est un fan de Bitume (qu’il a découvert dans une boutique parisienne alors qu’il voyageait en Europe). Il va avoir la lourde tâche de dessiner toutes nos idées de matériel et d’inventions du catalogue. La première carte, qui concerne Paris, a été donné à Jems qui va faire toutes nos cartes. Nous vous parlerons des autres illustrateurs qui nous ont rejoint dans les communications ultérieures, au fil de l’arrivée de leurs travaux.

Voilà, nous sommes à la fin de la phase créative, l’automne sera une phase de correction et de mise en place graphique. 

Bonne rentrée, nous on roule pour vous.

une carte de Paris en construction par Jems
une illustration du recueil par Ysha
kahouet frappe aussi sur Bitume
un petit paysage riant Gabriel Pardon
Une belle occasion par Alyzian Tenté ?
Monsieur Dutrait continue à peaufiner…

reprise progressive du son et de l’image

Bon, comme vous pouvez le voir, notre site revient. L’été a été très difficile pour le site qui était en rideau (canicule ? complot angélique ? attaque des reptiliens ?). Bon, le retour est progressif. Il manque encore des bouts… comme vous pouvez vous en rendre compte. Mais on tient le bon… bout.

Bref, ça repart avec un envoi du Causa Mortis N°7, bientôt à dispo pour les souscripteurs d’INS/MV et une petit News sur l’avancement de Bitume dans les jours qui viennent. Stay tunes.

Craft, tunning et combat de véhicule !

Bitume utilise une version adaptée du système Chroniques Oubliées.

Chroniques Oubliées est un système de jeu simple mais complet basé sur l’OGL 3.5, permettant notamment d’initier ou de s’initier au jeu de rôle. Chroniques Oubliées Fantasy est le jeu de rôle de création française le plus vendu ces deux dernières années. Fun et moderne, simple et souple, fidèle aux racine du premier des jeux de rôle, ce système à fait ses preuves et permet de jouer des aventures épiques.

La version de Bitume est compatible Chroniques Oubliées Contemporain et Chroniques Oubliées Fantasy. Elle puise des éléments dans les deux versions et y ajoute ses propres ingrédients.

Pourquoi un système compatible Chroniques Oubliées ?

Bah par ce que CO, c’est vachement bien foutu ! Faut avouer que les hommes en noir ont fait un super taff, que tout ceci est libre de droit (licence OGL 3.5) et qu’ils sont plus que motivé pour que nous développions une version post-apo de leur système.

En tout cas, nous on adore et on pense qu’en terme de gameplay et d’ambiance de jeu ça colle parfaitement à BITUME (avec quelques petits réglages moteurs). On compte sur vous pour nous indiquer si notre tunning est de bon goût ou s’il faut faire des retouches peintures à certains endroits.

Quels sont les principales nouveautés ?

Nous avons créé et adapté des voies par tribus, mis en place un système d’avancement de personnage différent, refondu totalement les règles de gestion de ressources et de courses poursuite, ajouté les combats de véhicule, le tunning, et le craft. Bref tout ce qui est indispensable à faire vivre un univers post-apo, tout en gardant les spécificités des tribus de Bitume.

La mortalité des PJ est revue à la baisse par rapport aux anciennes éditions car l’objectif de cette nouvelle édition est d’être plus fun et héroïque, plus « fury road ». Nous avons revu le système d’expérience de CO avec une disparition des niveaux ce qui fait que la mortalité est plus prononcée que dans CO d’origine.

Et c’est toujours en précommande participative, sur Game On Tabletop, en cliquant ici.

Un monde de Bitume (épisode 2)

Et sinon, comment ça se passe,  pour les survivants ?

Le quotidien des tribus

Ceux qui sont là, après la comète, sont bâtis pour la survie. Ils ont hérité d’un patrimoine génétique qui les place en haut de la chaîne alimentaire et ont subi l’entraînement le plus efficace qui soit pour affronter leur ennemi le plus féroce: les autres êtres humains.

Amazones, Fils du Métal, Vikings, Hell’s… rôdent dans leurs véhicules à l’affût de proies à dépouiller et (tant qu’à faire) à tuer. Voire à asservir leurs voisins comme les skins.

Les plus pacifistes, souvent sédentaires comme les fermiers ou les conservateurs  cherchent à retrouver un semblant de vie «normale» (travail, survie, survie) en se constituant des abris aussi discrets que résistants et en passant des alliances avec des tribus aptes à les défendre telles que les Yankees.

Enfin, certaines tribus cherchent juste à subsister en suivant un mode de vie à part tels que les indiens ou les enfants.

D’autres aimeraient bien hâter la fin de ce monde… ou tout du moins de ce mode vie comme les punks ou la confrérie du serpent.

D’autres enfin profitent du système en vendant leurs services comme les garagistes ou aident les survivants comme les guérisseurs.

Il s’agit bien sûr de généralités : certains vikings sont fleur bleue et certains Yankees sadiques !

Et moi et émoi

Et les personnages, dans tout ça ? La plupart du temps, ils sont en rupture de ban de leurs tribus d’origine (mais rien ne vous empêche d’appartenir tous au même type de tribu). Désormais errants, ils se forgent leur propre mode de vie, suivent leurs propres principes, et se regroupent en petits groupes solidaires partageant les mêmes objectifs.

Souvent, et en particulier au début de leur « alliance », les joueurs ne verront pas plus loin que leur survie du jour. Mais avec le temps, peut–être se trouveront-ils des objectifs et des perspectives un peu plus ambitieuses. Survivre au lendemain, par exemple. Il parait que la poussière est plus douce dans la région voisine et que gens ont des sales boulots à refiler à des flingues à louer. Cela tombe bien, vous avez juste assez d’eau et assez d’essence pour aller dans ce nouvel El Dorado.

 

 

Un monde de Bitume (épisode 1)

Au commencement était la fin…

 

A peine le temps. A peine le temps d’écouter le dernier tube de Stéph’ de Monac’, à peine le temps de regarder un épisode de Deux flics à Miami et de donner son obole aux Restos du Coeur… A peine le temps de regarder l’explosion en direct de la navette Challenger, de pleurer Balavoine, de suivre le compte à rebours du lancement de la Cinq… que le monde sombre brutalement dans le néant.

Au mépris de tous les calculs des astronomes, la comète de Halley passe trop près de la terre et génère une série de catastrophes naturelles sans précédent : typhons, raz de marée, tremblements de terre, éruptions volcaniques…

En moins de vingt-quatre heures, le 11 avril 1986, tout s’arrête.  Les centrales électriques cessent de fonctionner et  plongent la France dans l’immobilité et l’obscurité. Le pays devient sourd, muet, aveugle et inerte.

Partout, la nature poursuit sa révolte et provoque des dégâts massifs dans les villes, fauchant la population à coup de millions de morts. Le chaos s’installe, plongeant l’ensemble de l’humanité dans la terreur, et les scènes de panique et de saccage se multiplient.

Cela nous aura au moins évité Tchernobyl, la cohabitation et Partenaire Particulier… C’est toujours ça de pris. Une gueule de bois de quatre ans, ça se mérite !

Les jours suivants le 11 Avril ne sont guère plus roses.  Les hommes prennent le relais de la nature : émeutes, pillages et massacres à grande échelle se succèdent, et les survivants du cataclysme voient leur nombre diminuer à vive allure.

Puis vient la maladie. Une bien étrange maladie. Un supervirus qui terrasse tous les rescapés, les plongeant dans le coma durant des heures, puis des jours…

Pourtant, le virus ne tue personne directement. Sortant de leur torpeur, les victimes, tout d’abord heureux de revenir à la vie, doivent se rendent à l’évidence.

Ils ont perdu la mémoire. Une amnésie totale et sans rémission. Qui sont-ils? Qui étaient-ils ?

 

On sous-estime toujours les cons…

 

Le temps passe… une infime minorité d’individus retrouve la mémoire. Oh, ce n’est pas parfait. Il s’agit seulement de bribes, de lambeaux de souvenirs et de visions déformées qui se prêtent à des interprétations dignes de Paco Rabanne.

« Grâce » à ce retour mnésique, certaines connaissances «technologiques» remontent à la surface : conduire une bagnole, se servir d’armes à feu, creuser des sillons et replanter des semences, traire une vache, voire chanter un couplet de la pêche au moules. Bref, un grand pas en avant  vers la civilisation.

 

« Quand on est plus de quatre, on est une bande de cons… A fortiori, deux c’est l’idéal» Pierre Desproges

 

De nouveaux Punks, Skinhead, et autres Hell’s commencent à arpenter le bitume en tribus organisées et mues par un style de vie commun. Des féministes convaincues se transforment en Amazones et d’anciens agriculteurs retapent des exploitations pour y installer de communautés de fermiers. Les bricoleurs, qui se souviennent subitement de leurs connaissances en mécanique rejoignent des guildes de garagistes. Des fanas déjantés de voitures forment la terrifiante tribu de fils du métal… Tandis que les nostalgiques du monde écroulé se regroupent au sein des conservateurs,  souhaitent retrouver un âge d’or mythique comme les Yankees ouvivre en  accord avec la nature comme les Indiens…

 

Ces tribus vont essaimer à travers la France et gagner de nouveaux adeptes.

 

Certaines vont prospérer par le biais de pillages permanents pour survivre jusqu’au matin suivant dans une orgie de sauvagerie, d’autres vont créer des royaumes délirants dédiés à leurs visions chimériques ou chercher à reconstruire un embryon de civilisation à partir des ruines du passé.

Chaque tribu œuvre pour que triomphe sa « Bitume’s Way of Life », de préférence sur les cadavres de ses rivaux.

 

Ding ! Terminus, tout le monde se descend !

 

La vie trouve son chemin à travers ce dédale de sang et crasse… La sélection naturelle fait son

œuvre. Ce qui reste de l’humanité, est une élite taillée pour la survie. Darwin at his Best !

La violence est une ponctuation, la mort est la grammaire. Peu de gens se souviennent des causes de leur condition actuelle, mais tout le monde sait que l’avenir se joue dans les ruines.
On se bat pour un sac de riz, une poignée de cartouches ou un bidon d’essence à moitié vide. De quoi  aller jusqu’au prochain pillage.
Dans cet univers, une vie ne vaut rien. A part la sienne. Et ce mode de (sur)vie n’a pour l’instant pas d’alternative. Alors le massacre continue. Bonne route…

Playtests Bitume

Raise Dead Éditions ouvre les playtests de la nouvelle édition de BITUME (compatible Chroniques Oubliées) qui sera en précommande participative sur www.GameOnTabletop.com à partir du 22 avril 2019.

Vous voulez testez cette nouvelle version en avant-première et participer à son développement ? C’est le moment ou jamais ! Rejoignez la tribu des playtesteurs et faites-nous part de vos retours afin d’améliorer la future édition de BITUME.

 

 

Comment participer ?

C’est simple, il suffit de s’inscrire via le petit formulaire en ligne qu’on vous a concocté.

Recevez en avant-première un kit de playtest (règles simplifiées, personnages pré-tirés et scénario) de la nouvelle édition de BITUME en échange de votre engagement à organiser au moins deux sessions de BITUME et à nous faire un retour commenté par écrit à l’adresse contact@raise-dead.com avant le 15 juin 2019.

Vous pouvez aussi poser vos questions sur un forum dédié aux playtests : http://bitume.free-bb.fr

et même y partager vos propres scénarios si vous en créer pour l’occasion.

 

 

Pourquoi un système compatible Chroniques Oubliées ?

Bah par ce que CO, c’est vachement bien foutu !
Faut avouer que les Hommes en Noir ont faits un super taff, que tout ceci est libre de droit (licence OGL 3.5) et qu’ils sont plus que motivés pour que nous développions une version post-apo de leur système.

En tout cas, nous on adore et on pense qu’en terme de gameplay et d’ambiance de jeu ça colle parfaitement à BITUME (avec quelques petits réglages moteurs). On compte sur vous pour nous indiquer si notre tunning est de bon gouût ou s’il faut faire des retouches peintures à certains endroits.

 

 

 

on fait pas gaffe… et c’est la précommande de Bitume

On travaille, on discute avec les illustrateurs, on échange avec les testeurs, on corrige avec les auteurs. On regarde pas le temps qui passe vu que c’est passionnant.

 

Un petit signal rouge s’allume dans votre esprit. hum… Mince ! La précommande participative est dans une semaine.

 

Branle le bas de combat de la com . Réveillez-les réseaux ! Mobilisez les fans !

 

C’est pour le 22 Avril à 19h sur la plateforme Game On Tabletop.

 

Bon en guise d’amuse-gueule, un petit Draw In Progress de  Monsieur Vincent Dutrait.

 

 

Deux nouveaux Faits Divins à la rentrée

 

 

Veuillez nous excuser pour cette interruption du son et de l’image durant ces quelques mois. Alors, rassurez-vous, je viens avec deux bonnes nouvelles : un Faits Divins n°5 et un Faits Divins n°6 sont partis chez un imprimeur !

 

 

 

 


Donc, à la rentrée, aux alentour de Septembre, vous pourrez découvrir le Faits Divins n°5.
Ce Faits Divins est consacré aux Anges et Démons coraniques : un petit rappel historique puis comment ils ont vécu le black-out, la redistribution des cartes, la transformation de chaque camp et les réseaux spécifiques qui en découlent. Vous y trouverez également une aide de jeu pour créer vos PNJ coraniques, ainsi que leurs soldats et êtres surnaturels issus du monde musulman adaptés aux changements de la INS/MV – Génération Perdue.
Pour vous mettre dans l’ambiance (et renouer avec de vieilles traditions d’INS/MV) une nouvelle, un tableau d’armes coraniques, des brèves… Et un gros scénario d’INS de Thomas Cheilan, intitulé : « On m’appelle l’égyptien », ayant pour cadre les conflits des Anges et Démons coraniques. Cette intrigue met vos démons au centre d’une tractation d’un acteur majeur des réseaux terroristes prêt à tout pour monnayer ses secrets. Cela commence comme une mission de gardiennage dans un hôtel de luxe parisien… Et cela finit en règlements de comptes à ok corral entre une multitude de factions ennemies. Ce scénario est facilement adaptable à MV ou à une double table.

 

 

 

En Novembre, le Faits Divins n°6 arrivera en boutique.
Ce Faits Divins traite des renégats et de la troisième voie. Voici quelques nouvelles des renégats ayant survécu au black-out, comment ils peuvent en profiter pour se racheter une conduite à la faveur du désordre ou foutre un peu plus de boxon dans la guerre des réseaux (avec quelques idées de situations croquignolesques à l’appui). Les païens de la troisième voie n’ont pas tiré leur épingle jeu avec le grand Reboot… D’autant que certains Anges et Démons utilisent la couverture païenne pour se planquer. Heureusement, la troisième voie conserve quelques héros qui vont peuvent bien casser les noix de vos joueurs. Renégats et Troisième voie profitent chacune d’une galerie de portraits pour égailler vos parties.


Pour mettre en pratique tout ce joyeux bordel, vous disposez d’un scénario MV de Pierre Bouas, intitulé « vous pouvez embrasser la mariée ». Vos Anges sont invités à un mariage qui n’est pas aussi catholique que le dit l’invitation. Ah ! les réunions de famille… Une bonne occasion de ressortir les vieux dossiers… Trés vieux dossiers. Genre grimoire. Cela va jaser au vin d’honneur.

 

 

 

Voilà pour les Faits Divins. Pour ceux qui voulaient les PDF des Causa Mortis 5 & 6, bonne nouvelle également ils sont dispos sur la boutique du site.

La préco de Monster of the Week démarre à 19H

Finalement, on y arrive, à la date fatidique.

 

Une date assez symbolique. La veille d’Halloween. Comme un frisson. Des poils qui se dressent.

 

Bon, si vous voulez votre petite dose d’adrénaline horrifique ? quoi de mieux que de rejoindre la précommande qui se tiendra dès ce soir, 30 Octobre, à 19h sur www.gameontabletop.com.

 

 

Si vous avez la flemme, cliquez ici : préco Monster !

 

 

Allez, on prépare la bière et les chips pour l’occasion. Le premier qui va se coucher est un Scoubidou.

 

 

Et si vous ne savez pas encore ce qu’est Monster of The Week., consultez nos excellents articles sur ce site.

 

 

Raise Dead Editions devient un studio

Les éditions Raise Dead et Batrogames  sont devenues des studios et ont rejoint le Studio Deadcrows au sein de la structure Book in Game.
Pourquoi ?
Le fonctionnement en studios va permettre de gagner en temps et en qualité : les équipes pourront se consacrer totalement au développement et à la création en mutualisant leurs forces tout en conservant leur identité et ligne éditoriale propre.

 

L’objectif est d’alléger la gestion administrative et financière qui sera assurée par Book in Game afin de permettre aux studios de laisser libre cours à leur imaginaire et vous proposer leur vision du JDR !

 

Merci à tout ces créateurs qui rejoignent cette aventure et nous font confiance.

 

 

Causa Mortis, Monster of the week et l’avenir

 

Houla, ça fait bien longtemps que je n’avais pas communiqué. Mais l’occasion fait le larron puisque j’ai des nouvelles.

 

 

Causa Mortis 6 

  • C’est parti: à l’heure où vous lisez ces lignes, les souscripteurs ont reçu ou reçoivent le n°6 (en cas de souci, s’il vous plait, une seule adresse webmaster@raise-dead.com)… Avec pas mal de retard, je dois avouer (mais j’y reviendrai plus tard). Bon, pour compenser il est copieux, avec plus d’une vingtaine de pages, et devrait ravir les gens qui ont fait la multitable.
  • Les numéro 5 & 6 des Causas Mortis seront bientôt disponibles à la vente en ligne sur le site, pour ceux qui le désirent.

 

Monster of the Week 

  • préco participative en vue: avec l’aide du Studio Dead Crows, le projet est maintenant suffisamment avancé en terme de traduction et de création française par vous être proposé en précommande participative sur la plateforme https://www.gameontabletop.com le 30 Octobre (une date proche d’un évènement horrifique dites donc). Cela va être l’occasion de remettre au goût du jour les super articles de ce site avec les termes français. Si vous êtes amateur des séries du samedi soir, ne manquez pas ce jeu de rôle.
  • Et pour suivre l’actu de cet évènement je vous recommande de vous abonner à la page Facebook de Monster of the Week.

 

 

La suite 

  • renfort !: comme vous pouvez le constater aux vues du retard sur le Causa Mortis, j’ai besoin de renfort. En fait, pour faire bref, la gestion administrative d’une maison d’édition empiète sur le temps dédié à développer les projets. Parce que je le fais seul et parce que ma vie actuelle ne m’offre plus le temps libre nécessaire pour mener tout de front. Plutôt de continuer à prendre du retard sur tout, la collaboration avec le Studio Dead Crows va s’accentuer pour mutualiser charges et démarches et mettre en commun nos ressources, afin d’accélérer le développement des jeux. Cela va me libérer du temps pour la création.
  • INS/MV: deux faits divins sont en finalisation d’écriture. Et une campagne est en gestation.

Les autres jeux de Croc : Bitume, le projet le plus avancé mais bloqué par le manque de ressources et de temps, va enfin pouvoir prendre un second souffle. Il est entre les mains de nouvelles personnes pour trouver son moteur. Pour la suite… Ben, ça fait déjà pas mal. Avançons.

ça va cliquer dans la boutique !

Hé oui m’sieurs-dames, on a bien turbiné. Le site de Raise Dead a (enfin) une boutique où vous pouvez acheter nos PDF. Ce qui explique le retard du Causa Mortis n°5 des souscripteurs. Il arrive ce jour dans vos boites mails.

 

Et si vous n’avez pas eu la chance de souscrire, vous pouvez désormais acheter ces petites newsletters (du Causa Mortis n°1 au n°4), via la boutique en ligne du site. Voilà qui devrait faire plaisir à ceux qui la réclamaient.

 

Comme d’habitude, si vous avez un souci d’accès à notre site ou un problème technique, une seule adresse (n’essayez pas ailleurs, on vous renverra là de toute manière) : webmaster@raise-dead.com.

 

Et sinon, en coulisse ça bosse sur INS/MV, Monster of the Week avec les copains de Studio Deadcrows et Bitume. Et maintenant, faites ce qui vous plait… c’est le mois.

Communiqué : Raise Dead Crows (sont dans un bateau)

 

 

Les éditeurs Raise Dead et Studio Deadcrows ont le plaisir de vous annoncer leur partenariat en vue de la co-édition du jeu de rôle Monster of the Week en français !
Vous attendiez impatiemment le prochain épisode de Buffy contre les vampires, Supernatural ou X-Files, où les protagonistes affrontaient chaque semaine un nouveau monstre ?
Vous êtes fan du système Apocalypse ou attendiez l’occasion rêvée de l’essayer ? Alors Monster of the Week est fait pour vous !

 

 

En attendant la précommande participative qui aura lieu à l’automne, vous pouvez d’ores et déjà plonger dans l’univers du jeu sur les sites de Raise Dead et du Studio Deadcrows . Pensez à liker la page Facebook créée à l’occasion pour suivre l’actu du jeu, notamment les dates des démos en ligne via Roll20 : Facebook.com/MonsteroftheWeekFR/. D’autres surprises vous y attendront bientôt…

l’App INS/MV est sortie

Et voilà, INS/MV a désormais son application.

 

Elle est disponible sur l’app store. Il vous suffit de cliquer ici

 

 

 

Elle est aussi disponible sur le Google Play. Il suffit de cliquer là.

 

 

Pour vous éviter de rechercher ces liens, ils seront également présent sur la page téléchargement.

 

Si vous avez des soucis techniques, envoyez vos remarques à webmaster@raise-dead.com. Inutile de les envoyer ailleurs, on vous renverra de toute manière à cette adresse. 🙂

 

Bonne découverte de cette appli !

 

Le multitables INS/MV

Le voici enfin, en ligne, gratuit : le multitables INS/MV que nous avons fait joué à travers la France depuis Septembre 2015.

 

Vous organisez un évènement rôlistique ou vous disposez de plusieurs tables de joueurs lors d’une soirée ? Alors le multitables est fait pour votre équipe de mj et vos groupes de joueurs.

 

Attention, il est créé pour un moment « à part », un évènement.  On y prend donc des libertés éloignées de la dernière version d’INS/MV en cours, pour en faire une histoire exceptionnelle. Un instant de spectacle et d’amusement. Traitez-le en marge de la guerre des réseaux…. et profitez du délire !

 

Vous le trouverez sur la page des téléchargements ou en cliquant directement ici : Mal occulte à Chimoux_multitable_LR_LR

vous trouverez également les prétirés et la carte prouesse dans la partie téléchargements.

Bonne(s) partie(s) !

 

Monster of the Week – Épisode 8 : Xander, c’est le meilleur !

 

Xander, c'est le meilleur !
Xander, c’est le meilleur !

 

 

Avouez-le, Han Solo est bien plus intéressant que n’importe quel Jedi et Xander est le seul a vraiment faire preuve de courage dans Buffy. Et nous ne parlerons pas de Barb ! On pense à toi Barb !

 
C’est facile de faire face à l’inconnu et à l’horreur quand on est équipé d’arme magique, que l’on maîtrise les forces occultes ou que l’on est éclairé par des savoirs anciens. C’est beaucoup plus dur lorsque ses préoccupations principales sont « qu’est ce qu’on va manger ce soir ? », « ai-je oublié de déclarer mes impôts ? », et « est-ce que la belle inconnue que je croise tous les soirs en rentrant chez moi a enfin remarqué que je cherche son regard son regard au moins une seconde à chaque fois ? ».

 
Le Professionnel, celui qui dit « le bizarre fait partie de mon boulot ! »

 
Tout le monde n’est pas complètement ignorant de l’existence des monstres, et partout des agents « normaux » sont chargés d’enquêter sur ces affaires mystérieuses. À moins qu’ils n’aient décidé de s’y mettre de leur propre chef. La nonchalance de Mulder, la détermination d’Olivia Dunham, la classe de Coulson, vous retrouverez tout cela dans le Professionnel.

 
Ce qui différencie le Professionnel des autres « normaux » c’est l’Agence. Comme l’Initié le Professionnel fait partie d’une organisation, à la différence de l’Initié cette organisation peut être connue du grand public, comme le FBI ou la DGSE, ou pas… Vous la créerez rapidement avec votre personnage en décidant de ses ressources (autorité reconnue, des agences partout dans le monde, etc.), et de ses points noirs (pas de budget, buts obscurs, etc.). Le Gardien intelligent saura se servir de ces points noirs pour ses futurs scénarios. Vous pourrez en cours de partie essayer de demander de l’aide à l’Agence. Selon votre jet vous obtiendrez soit une assistance bienvenue, soit par un remontage de bretelle en bonne et due forme.

 
Les Manœuvres du Professionnel lui permettent principalement trois choses. De faire face à l’adversité sans flancher, d’être le tacticien du groupe lorsque cela chauffe et de s’assurer que les autres personnages ou PNJ s’en sortent indemne quitte à ce que le Professionnel prenne une balle pour eux. Le Professionnel est polyvalent et peut être un leader, un soutien voire la super nanny du groupe.

 
Le Vengeur, celui qui dit « Je suis venu pour botter des culs et mâcher du chewing-gum… et j’ai plus de chewing-gum. »

 
Chaque nuit les monstres déchiquètent, prennent le contrôle, ou mangent une nouvelle victime, et tous les témoins. Mais pas toujours. Parfois il reste un survivant. Le Vengeur est la mère, le petit-amie, la sœur, ou le meilleur ami d’une victime. Un seul mot d’ordre : plus jamais !

 
Cet événement clé est bien sur défini lors de la création du personnage. Qui était la victime et quelle était sa relation avec vous. Vous définirez avec le Gardien le type de monstre responsable de sa mort (ou disparition, Barb, on pense à toi !), charge à lui de faire intervenir ce monstre ou ce type de monstre dans de futurs scénarios. Enfin vous déciderez de ce qui vous à empêcher de sauver votre proche, de ce qui vous hante encore aujourd’hui (la peur, le déni, des blessures, étiez vous complice…).

 
Au niveau des manœuvres, le Vengeur ne fait pas dans le détail. En plus de se trimballer avec un petit arsenal, il sait s’en servir. Les Monstres vont apprendre à vous détester. Plus costaud et résistant que vos camarades de jeu, vous êtes aussi particulièrement adepte à lui en mettre plein la poire. Surtout s’il s’agit du monstre à l’origine de votre colère. « Ce qui ne me tue pas » vous rendra plus dangereux si vous êtes blessés, avec « PLUS JAMAIS ! » vous pourrez vous interposer entre le monstre et sa prochaine victime. Les amateurs de Rambo ne sortiront pas sans « Chirurgie maison » qui permet de soigner (soi même ou un autre) rapidement quelqu’un avec ce que l’on a sous la main. Toujours efficace sur le moment mais pas toujours sur le long terme. Dans votre arsenal vous choisirez une arme « signature » dont l’effet pourra être amplifié par la manœuvre « Le bon outil ».

 

 

 

evildeadbuffy
Qu’est ce qui ressemble a un type normal mais qui fait peur au monstres ? Un type normal avec une tronçonneuse !

 

L’Ordinaire, celui qui dit « mais qu’allais-je donc faire dans cette galère ! »

 

Laissons de côté les Professionnels et les Vengeurs. Soit, ils sont normaux, mais ils sont entrainés, équipés, et c’est en connaissance de cause qu’ils font volontairement face au danger. Parlons un peu de l’étudiante courageuse (ayons une dernière pensé pour Barb), du frère un peu dragueur, du fils du savant-fou, de ceux que tout désigne comme les victimes de l’histoire mais qui en seront les plus grands héros.

 
Les Ordinaires qui ne finissent pas victime on deux grandes forces :

 
Premièrement, ils sont le plus souvent au mauvais endroit au bon moment. On compte sur vous pour trouver des indices importants en marchands dessus, pour foncer en plein combat et vous en sortir miraculeusement et surtout pour tenter classiquement de vous séparer du reste du groupe pour aller regarder ce qui brille là, juste à l’orée du bois…

 
Deuxièmement, vous avez passé moins de temps que les autres dans la bibliothèque ou la salle de sport. Ce temps, vous l’avez mis à profit en faisant quelque chose d’étrange : parler avec les autres moldus. Vous avez beau être souvent terriblement maladroit, vous êtes tous de même parmi les chasseurs de monstre les plus apte socialement. Aider les autres ou être aidé par les autres est d’autant plus facile, vous n’avez aussi pas votre pareil pour convaincre une personne de faire la bonne chose en lui racontant cette chose un peu étrange : la vérité.

 
Ha, et vous savez prendre vos jambes à votre cou comme personne si ça chauffe un peu trop, mais personne ne vous en voudra !

 
Maintenant que nous avons fait le tour de ce que nous pourrions appeler les « rôles principaux », vous savez les « gentils », nous faire un pas dans l’ombre pour étudier le cas des personnages plus sombres.

 
En effet que serait Buffy sans Angel, Spike ou Faith…

Bonne année et autres messages

Bonne année 2017 ! Meilleurs voeux ! Santé et roleplay !

 

On a été pas mal occupé fin 2016 : la production d’un nouveau Causa Mortis (le 4ème), la production du multitables INSMV, la finalisation de l’appli… C’était un peu chargé, d’autant qu’en parallèle on avançait sur Monster of the Week. Mais reprenons point par point.

 

  • Causa Mortis N°4 : dès ce lundi matin, pour les souscripteurs, la newsletter commencera à être mise en ligne. Comme toujours, si vous avez le moindre souci (accès au site, téléchargement…), une seule adresse ! webmaster@raise-dead.com (pas la peine d’aller ailleurs, on vous renverra vers cette adresse).
  • La multitables : on entre les ultimes corrections cette semaine. Cela devrait être en ligne sur le site le week-end prochain, sous la forme de deux livrets téléchargeables gratuitement.
  • L’appli : c’est en cours de « soumission » à l’Apple store et à Google play. C’est imminent également et ce sera gratuit.
  • Monster of the week : c’est toujours en traduction. Cela avance gentiment.
  • Bitume : c’est en cours de révision de copie… Cela peut prendre du temps. Patience.
  • la suite d’INS/MV : les deux prochains suppléments sont en gestation et écriture.En vous souhaitant encore une bonne année sur cette petite illustration de Valp pour Bitume.

 

bitume-resolution

Monster of the Week – Épisode 7 : En mission pour le seigneur !

En mission pour le seigneur !

 

Un bon groupe de personnage est diversifié. Il y a bien sûr toujours un Nerd (on a pu le voir la dernière fois), mais il est aussi important d’avoir dans la bande un individu tirant ses pouvoirs de l’autre côté du miroir. Ils sont la preuve qu’il n’y a pas que des forces maléfiques à l’œuvre dans l’univers de Monster of the Week, certains mystères vous veulent aussi du bien (mais réfléchissez à deux fois avant d’accepter qu’ils vous téléportent !).

 

L’Élu, celui qui dit « C’est pas grave, c’est toujours bien une prophétie »

 

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est qu’il y a des monstres qui vivent dans les ombres de ce monde, heureusement des forces supérieures (et probablement bienveillantes) ont choisi un champion pour nous protéger. La mauvaise nouvelle, c’est que vous êtes l’Élu et ça va être dur, très dur. Fans de Buffy et autres frères Winchester, c’est votre personnage !

 

Le joueur de l’Élu va d’abord rapidement construire la prophétie de son personnage en définissant comment il l’a apprise (des cauchemars, un type étrange lui a dit dans la rue, il a été entraîné depuis sa plus tendre enfance, etc.), quels en sont les aspects héroïques (héritage magique, des visions, etc.) et les malédictions (la perte d’un être aimé, la fin du monde, hmm pensez aux autres joueurs en cochant cette case) et quel est son but ultime.

 

Tous les Élus partent avec deux Actions obligatoires. « Je suis là pour une raison » : votre personnage ne peut pas mourir tant qu’il n’a pas atteint son but ultime (mettre fin aux agissements des la secte du dragon noir, tuer le grand dragon Ouroboros avant qu’il ne consume le monde, ou autre chose qui vous passe par la tête), et « Le jouet du destin », un petit jet de dé en début de partie qui soit vous apprendra quelque chose d’utile, soit vous mettra en garde contre un dangers à venir.

 

Vous aurez bien sûr un choix d’Action à faire qui vous permettra d’être un peu plus invincible ou plus mortel pour vos ennemis. Mais le plus fun reste « La grande entrée » qui vous permet lorsque vous débarquez dans une situation de danger d’accaparer l’attention des adversaires tant que vous ne vous arrêtez pas de parler. La grande classe !

 

monster_of_the_week-26
La discrétion avant tout !

 

Le Divin, celui qui dit « Je viens en paix… mais faut pas pousser ! »

 

Le Divin a été envoyé sur terre pour que tout se passe comme prévu. Cela peut vouloir dire protéger l’un des personnages jusqu’à ce qu’il ait accompli son destin, ou de s’assurer que la fin des temps arrive (puisque c’est prévu, on vous dit). Si vous souhaitez un peu plus d’indépendance, optez pour l’exil (mais il parait que dans ce cas vos anciens alliés veulent vous tuer, on a rien sans rien…).

 

Par qui a-t-il été envoyé, pourquoi, à vous de le décider avec votre Gardien. Si vous vous sentez l’envie de faire un cross-over avec INS/MV, ne comptez pas sur nous pour vous en empêcher.

 

Pour assurer le bon cours de sa mission le Divin a accès à un arsenal d’actions d’inspiration religieuse bien entendu. « La parole des anges » vous donnera la capacité de calmer un individu instantanément, l’imposition des mains vous confère la capacité de soigner votre prochain. Vous trouverez aussi de quoi repousser les monstres et adversaires ou leur coller une bonne rouste. Enfin si vous en sentez le courage, vous pourrez jouer avec les ailes d’anges et la téléportation (je vous ai déjà dit que la téléportation n’était en aucun cas le futur des transports en commun, vous êtes prévenus).

 

Finalement, vous ajouterez à votre panoplie une arme divine du plus bel effet comme un trident d’argent, ou un sac de démons. Si n’aimez pas trop le coté flashy de cet équipement, pensez à prendre l’Action « Ce dont j’ai besoin, quand j’en ai besoin » qui vous permet de cacher un objet dans un pli de la réalité. Rien ne dit « Chasseur de Monstre » comme la capacité de faire apparaitre et disparaitre une épée enflammée à volonté.

 

monster_of_the_week-75
Tous les Initiés ne sont pas adeptes de la méditation transcendantale.

 

L’Initié, celui qui dit « Mens Sana, Corpore Sano » et qui sait ce que ça veut dire.

 

Si pour vous les héros sont un peu surfaits et que vous avez toujours préféré les Observateurs, les Medjai, ou les Guetteurs, l’Initié est fait pour vous. Ce personnage est le gardien de savoirs anciens et le représentant dans votre groupe d’un ordre millénaire. Lors de la première séance vous déterminerez plus précisément quels sont ces savoirs, et quelles sont les caractéristiques de ce groupe. Ce sera ensuite au Gardien de l’intégrer dans vos futures parties.

 

La relation entre l’Initié et la secte est de l’ordre du donnant/donnant. Tant que vous avez une bonne relation vous pourrez obtenir de l’aide en échange d’une mission. Mais si vous n’arrivez pas à la mener à bien, ou pire, refusez de l’accomplir, alors il vous faudra faire face à son courroux et obtenir son pardon.

 

Les Actions que vous choisirez en tant qu’Initié sont le résultat des enseignements de votre secte. Des avantages magiques, un art martial ancien, un mentor, un élève, etc. ce choix d’Actions vous permet de définir votre personnage tout en posant les bases du style de votre secte. Les bénéfices à fréquenter un ordre de magiciens anciens suivant les voies hermétiques ne sont pas les mêmes que ceux obtenus auprès d’un ancien ordre de moines combattants résidant à Shangri-La. En second lieu vous choisirez pour votre secte deux « bonnes » tradition (des avantages comme une présence mondiale, des ressources illimitées, des connaissances magiques anciennes, etc.) et une « mauvaise » tradition (plutôt un défaut comme, divisé en factions, requérant l’obéissance totale de ses membre ou du matériel obsolète).

 

Après les Nerds, vous savez maintenant (presque tout) sur les représentants des forces positives de ce monde. La prochaine fois nous ferons le point sur les moldus de Monster of the Week, les « normaux », un moment de détente avant d’attaquer le franchement bizarre.

Monster of the Week – Épisode 6 : Nerd Rules !

Comme vous avez de grandes dents !
Nerd Rules !

 

Dans l’un des précédents chapitres nous vous avons parlé du comment de quoi donc on fait un groupe de chasseur (cliquez ici pour les retardataires). Le mot d’archétype a été lancé et quelques exemples donnés, mais je sens bien que les élèves du premier rang ont beaucoup de questions à poser. Rendons hommage à toutes les Willow de la terre et ouvrons l’almanach à la page du Club de jeux d’échec pour examiner un à un les trois membres qui en font partie :

 

L’expert, celui qui porte le fameux T-Shirt « Posez-moi des questions sur les cercles d’invocations ! »

 

L’expert est un bon exemple de la souplesse des archétypes de Monster of the Week, puisqu’il permet de faire à peu près n’importe quel personnage – tant qu’il est un expert dans un domaine. Selon vos goûts, il pourra aller de l’armurier au magicien un peu plus qu’en herbe, en passant par le célèbre mystérieux bibliothécaire. Les différents Moves qui lui sont proposés lui donneront la possibilité d’exploiter son expertise en cours de partie.

 

Sa stat principale est Sharp (point commun de tous les joueurs du club d’échec) et ça tombe bien puisque l’un de ses Moves « J’ai lu quelque chose à propos de ceci » remplace son Cool (pas son point fort) par son Sharp (son point fort) lors de jet dés lors d’action sous pression. « J’ai souvent raison » est un Moves aux conséquences intéressantes. Exposez votre avis à vos camarades autour de la table. Si le groupe décide de suivre votre avis, ils bénéficieront d’un bonus sur leur jet de dé tant qu’ils appliquent votre plan (et vous gagnez un bonus d’expérience).

 

Espérons que vous aviez raison…

 

Puisqu’on parle de plan, vous pouvez aussi choisir « J’ai toujours un plan ». En début de partie, vous pourrez tenter d’obtenir une réserve de bonus à utiliser pour gérer les imprévus (que vous aviez prévus bien sûr). Les amateurs de personnages plus torturés pourront choisir « Sombre Passé ». Un personnage au sombre passé peut tenter un jet pour poser une question au Gardien. C’est d’ailleurs trop facile puisque, même en cas d’échec, il vous répondra. L’échec indique juste que vous êtes tout ou partiellement responsable de la situation, rien de bien grave… faites-confiance au Gardien.

 

 

monster_of_the_week-15
Rien de mieux pour tuer un monstre que de lire un bouquin !

 

Le Spell Slinger, celui qui dit que seul Benedict Cumberbatch pourrait le jouer dans le film.

 

Si on vous demande si Harry est le meilleur magicien de tous les temps, et que vous répondez : « lequel ? Potter ou Dresden ? », cet archétype est fait pour vous ! Le Spellslinger ne parle pas de tarot ou de poupée vaudou, il préfère un style plus explosif et bien flashy. Là ou les autres personnages utilisent Tough, le Spell Slinger botte les fesses à coup de Weird !

 

Vous créerez d’abord votre savoir ésotérique en choisissant des bases (des types d’attaques et de protection) et des effets (l’arsenal élémentaire et nécromantique). Vous combinerez ensuite à volonté ces effets lors des parties. A vous les Boules d’éclairs ou les Murs de feu, ou l’inverse… Cette magie n’est pas gratuite, vous aurez besoin d’ingrédients, d’objets focus, de gestes ou d’incantations pour les utiliser (là aussi vous choisirez ceux qui définissent votre mage).

 

Les autres Moves vous permettront de définir plus avant votre style. Vous êtes connus dans le métier ? Prenez « Arcane réputation » et vous aurez le respect de certains adversaires. Vous n’aimez pas perdre le contrôle de votre magie (le sourire de votre Gardien vous inquiète un peu ?) prenez « Ça aurait put être pire » et vous pourrez recommencer votre sort en prenant votre temps, ou choisir que celui-ci fonctionne malgré tout… vraiment malgré tout, puisque tous les contrecoups sauf un se déclenchent !

 

Si votre magicien est plutôt du genre à retirer et remettre ses lunettes noires sur les scènes de crimes optez pour des Moves comme « Divination criminelle » et vous saurez gratuitement si de la magie a été utilisée dans un lieu que vous examinez, à moins que vous ne préfériez avoir un « Troisième œil » qui vous donnera l’occasion de repérer les dangers invisibles (mais ne rater pas votre jet, le troisième œil est aussi une porte après tout…).

 

enquête
Willow Rosenberg, meilleur C.S.I. que Catherine Willows.

 

The Flake, celui qui dit que tout est contrôlé par des gens réunis autour d’une table en caressant des polyèdres.

 

Ce troisième membre du club voit des complots partout. Faites attention à ce qu’il dit. Dans Monster of the Week, les monstres existent vraiment et l’on n’est pas vraiment paranoïaque si vos ennemis veulent vraiment vous dévorer en petit morceau.

 

Le Flake a accès à relativement moins de Moves que ses confrères, mais sa capacité à regarder derrière le voile en fait un allié puissant. « Reliez les points » est un bon exemple. Au début de chaque partie vous pouvez faire un jet de Sharp pour examiner la trame des évènements en cours. Ce jet établit une réserve de question que vous pourrez utiliser au cours de votre enquête comme « Que veut le monstre à cet individu ? » ou « Où et quand se déroulera le prochain événement clef de cette histoire ? ».

 

Il peut être aussi un peu « Contrariant » en demandant leur avis sur la démarche à suivre à l’un de leurs collègues car, s’il font l’exact contraire, ils obtiennent un bonus sur leur jets tant qu’ils se la jouent solo. Il est probable que les Experts en mode « gentil organisateur » et les Flakes ne s’entendent pas trop. Ce n’est pas grave il a plein d’ « Amis sur internet » qui les aideront lorsqu’ils sont coincés.

 

Et pour résoudre tous les problèmes de parano, nous conclurons avec le Moves « Esprit Suspicieux » qui donne au Flake la capacité de savoir si quelqu’un lui ment. Comme ça, tout le temps, sans jet de dés.

 

Nous en avons finis avec les Nerds. La prochaine fois nous passerons des premiers de la classe à ceux qui ont autres à faire qu’obtenir de bonnes notes parce qu’ils sont en mission pour le seigneur !

 

Cantique de la Maïeutique : accouchement fin de mois

Supplément en approche

 

Voilà, on y est. A la fin de ce mois de Novembre, le supplément « Cantique de la Maïeutique » pour INS/MV arrive en boutique. Cet ouvrage de 92 pages dresse le tableau détaillé de plusieurs réseaux angéliques et démoniaques, ainsi qu’un panorama des organisations secrètes les plus importantes au niveau mondial de ce nouvel ordre céleste sur terre… Ou plutôt nouveau système de survie, encore en pleine gestation, qui vient prendre la place d’une hiérarchie désormais disparue.

 

Ce supplément permet de comprendre l’importance et l’influence des réseaux angéliques et démoniaques qui ont repris le flambeau du grand « pif-paf sur la tronche » . Quoi de mieux pour se rendre compte du fonctionnement de ces nouvelles organisations que vous en décrire quelques unes très typiques.

 

Visite guidée des réseaux

 

C’est quatre réseaux que le Cantique vous propose de découvrir, afin d’en comprendre le rôle, les buts, les méthodes, les moyens et l’influence. D’une organisation très puissante, au champ d’action international, jusqu’à un réseau local restreint mais à l’efficacité dévastatrice… Quatre cas de figure vous offrent de quoi occuper vos joueurs avec des ennemis destructeurs et des alliés puissants (mais parfois retors…). Et pour en savoir plus sur ces derniers, vous allez voir du pays.

 

De Londres à Chaumille-les-Loups, du métro parisien à la cité de la Belle-Butte de Craigny-les-Noises… Partez pour petit trip qui va vous révéler les coulisses de ces quatre réseaux (deux démoniaques et deux angéliques) très différents : Trust Me Corp, La Pendule, Arsenal et Dédale vous ouvrent leurs portes et dévoilent leurs secrets. Vous découvrirez ce qui se trame derrière « l’Amicale des Contribuables Français », « Allô SOS Détresse », « les Rupins des Bois » et tant d’autres officines qui agissent dans l’ombre…

 

 

le-dernier-metro-arsenal-2

 

Les réseaux qui résonnent ont-ils raison ?

 

L’histoire de leur création, leur philosophie, leurs visées à moyen et long terme, leur modus operandi, leurs chefs et  principaux lieutenants, leurs couvertures, leurs ramifications. Tout est détaillé.

 

Vous disposez également de petits instantanés, d’inspirations et des suggestions de scénarios liées à ces réseaux et à leurs activités.

 

Grand angle

 

Envie de voir la guerre des réseaux de plus loin, d’avoir un panorama plus complet ? Pas de souci : nous vous offrons une petite cartographie des réseaux avec le TOP 20. Chacune de ces organisations dispose d’une sorte de « carte d’identité » qui vous permet en quelques paragraphes de cerner les principales caractéristiques de ce réseau : la description, le point de départ, l’activité principale, l’activité secondaire… Cela donne une bonne vision des forces qui complotent en coulisses. De quoi vous dresser une belle toile de fond pour cette nouvelle forme de conflit.

lo_insmv_1

Monster of the Week – Épisode 5 : Vacances en Mésopotamie

Comme vous avez de grandes dents !
Vacances en Mésopotamie

 

Nous avons vu la dernière fois les étapes de créations de notre Monstre de la Semaine. Si vous avez raté l’épisode, sachez qu’il est disponible, ainsi que les autres épisodes de la série, en lecture à la demande sur notre site (clic).

 

Tout le monde est à la même page, bien ! Passons aux travaux pratiques :

 

Le grand magasin

 

Les parties de Monster of the Week sont rapides, il n’est pas donc pas nécessaire (sauf si vous y tenez vraiment) de passer beaucoup de temps sur le développement de votre scénario. Tous les raccourcis sont bons à prendre ! Le raccourci pour créer votre monstre, c’est tout simplement un peu de culture G. Mettez à profit ces heures passées à regarder les séries fantastiques, lire des bouquins de SF ou d’horreur, voire le temps passé à somnoler devant votre ordinateur, surtout les soirs où les clics se sont succédé jusqu’à ce que vous tombiez sur « 5 créatures dont on vous cache l’existence ! ». Vous ne l’avez jamais fait ? Tapez « cryptide » dans Google et  go !

 

Inspirer, expirer…

 

En plus de tous ces bagages, laissez-vous guider par votre cerveau. Par exemple : imaginez que vous êtes en train de flâner dans l’aile Mésopotamienne du Louvre. Regardez chaque pièce en vous demandant si, au-delà de l’histoire « connue » elle n’a pas un secret caché que vous pourriez utiliser dans un scénario. C’est à ce moment que vous vous demandez : « Est-ce que les habitants de l’ancienne Mésopotamie croyaient aux fantômes ? ». Un passage rapide par internet et  vous avez les bases pour un « sympathique » Monstre de la Semaine.*

 

evildeadbuffy
Inspirez vous des classiques du cinéma et des séries télés…

 

La noirceur approche…

 

Pour les anciens habitants de Mésopotamie, il était important de faire des offrandes régulières aux morts. Sinon l’infortune et la maladie tombaient sur celui qui ne respectait pas ses anciens.

 

Tant que leurs descendants prennent soin d’elles, les âmes vivent en paix dans l’après-vie. On les appelle Gidim (ce qui peut se traduire par « la noirceur qui s’approche » ou « le démon des maladies », plutôt cool non ?). L’après-vie est dirigée par la déesse Ereshkigal et son époux Nergal. Les fantômes qui s’en prennent aux vivants ont parfois affaire à Shamash, le dieu du soleil qui les punit. Les fantômes pouvaient s’en prendre aux vivants en les accablant de maladie. Des offrandes, des remèdes, des rites et des amulettes pouvaient être utilisés pour sauver la victime.

 

Tout ceci vient de Wikipedia, à part si l’un des joueurs est un spécialiste, ne vous inquiétez pas trop de la fiabilité de vos sources. L’important est d’avoir un portrait « cinématographique» du monstre qui parlera à l’imaginaire de vos joueurs, pas un cours d’histoire.
Voilà une bonne base, passons à la technique !

 

Le démon des maladies

 

Il faut d’abord lui attribuer un look. L’imagerie Mésopotamienne est pleine de personnages ailés et de grandes barbes, utilisons-les. Le fantôme ressemblera à un génie décharné, ses jambes disparaissent dans un tourbillon de cendres et sa grande barbe est un chapelet de milliers d’asticots. Il se déplace en battant ses quatre ailes aux plumes noires dont une ou deux tombent à chaque battement (on trouvera quelques unes d’entre elles auprès de ses victimes).

 

L’étape suivante : penser à sa motivation. Un tel monstre peut, par exemple, être un Tortionnaire dont le seul but est d’apporter la souffrance, mais il sera probablement plus intéressant de le traiter comme un Exécuteur, qui cherche à punir les coupables. Ce pauvre fantôme n’a plus de descendants pour honorer sa mémoire depuis des milliers d’années et il en veut à tout le monde, mais pour une bonne raison. Cela donne un levier pour vos joueurs : l’apaisement de ses tourments.

 

On lui donnera les pouvoirs classiques d’un fantôme et quelques limitations. Il est immatériel, traverse les murs et ne peut être affecté que par les attaques ayant le mot clé « magique », il peut être invisible tant qu’il ne porte pas d’attaque, il est lié aux pièces qui ont été trouvées dans sa tombe et ne peut pas sortir du bâtiment où elles sont entreposées. Son attaque principale est un toucher débilitant qui rend violemment malade la victime (dégâts 3, maladie).

 

Cela nous donne aussi l’accroche : l’aventure commencera par un article de journal décrivant plusieurs victimes trouvées recouvertes de pustules et de tumeurs, comme tuées dans la nuit par un cancer ravageur, alors qu’elles étaient en bonne santé le jour précédent…
Vu qu’il n’est affecté que par la magie, on lui attribuera le minimum de points de vie (7, comme les chasseurs) et aucune armure supplémentaire ne semble nécessaire. Passons aux faiblesses !

 

monster_of_the_week-15
… ou fouillez la bibliothèque du coin pour des idées !

 

Je me sens en pleine forme ce matin (famous last words)

 

Nous l’avons déjà limité dans ses mouvements au bâtiment où se trouvent les restes de sa tombe. Cela peut être utilisé par les chasseurs pour le déplacer dans un lieu ou il fera moins de mal qu’un musée par exemple.

 

Shamash, le dieu du soleil, punissait les fantômes qui s’en prenaient aux vivants. Il prendra donc soin d’éviter la lumière directe du soleil (1 dégâts par minute, calciné) et les objets liés à Shamash comptent comme magique pour lui infliger des dégâts (une lance ou une amulette pourront venir aider les groupes de joueurs les plus bourrins).

 

Même l’après-vie à une fin

 

Comment en terminer avec ce monstre ? On peut imaginer deux possibilités intéressantes :

 

–    L’apaisement. Les chasseurs devront retrouver le rituel d’offrande et offrir au défunt les ressources qui lui manquent dans l’après-vie. On peut y mêler les PNJ en ajoutant parmi eux un descendant direct du fantôme qu’il faudra protéger et convaincre d’accomplir le rituel (un archéologue iranien par exemple).

 

–    La condamnation. Il s’agira ici de repousser le fantôme et de lui fermer les portes de l’au-delà. Cette option s’ouvrira aux chasseurs qui enquêtent sur la mythologie Mésopotamienne et qui découvriront des objets dédiés à Ereshkigal et Nergal et un rituel les appelant à l’aide.

 

C’est finit ! Comme vous le voyez, créez votre monstre et votre scénario est presque déjà écrit. Vous trouverez dans le livre de base un autre exemple : la création détaillé de l’Olgoï-Khorkhoï (si vous n’en avez jamais entendu parler, foncez vous renseigner !).

 

La prochaine fois, nous tournerons la caméra vers les héros de l’histoire avec le premier épisode d’une revue détaillant les différents types de chasseur proposés par Michael Sands.

 

*cet exemple n’est absolument pas inspiré par une histoire vraie

 

 

Monster of the Week – Episode 4 : Comme vous avez de grandes dents !

Comme vous avez de grandes dents !
Comme vous avez de grandes dents !

 

Lorsqu’on appelle un jeu « Monster of the Week », on se doute que Monster est le mot le plus important du titre. Voyons voir un peu de quel bois celui-ci se chauffe.

 

Monster of the Scénario

 

L’univers de Monster of the Week s’inspire des séries désormais classiques dans le style de Buffy, Supernatural, X-Files, le plus souvent c’est l’idée même du monstre qui va nourrir votre scénario et non l’inverse. Il est donc important de prendre un peu de temps pour lui donner de l’épaisseur et avoir une bonne base pour l’épisode qui le mettra en avant. On n’oublie jamais un épisode avec un bon monstre !

 

Un cuisinier n’est jamais aussi bon que ses ingrédients

 

Comme pour les autres éléments de Monster of the Week, vous allez constituer votre monstre en répondant à une série de questions et en sélectionnant certains éléments dans une liste. Comme toujours, libre à vous de vous laisser guider, de vous en inspirer, ou de partir en live et de faire ce que vous voulez.

 

Sur le papier un monstre est un nom, une description, une motivation propre à sa catégorie, des pouvoirs surnaturels, des attaques et des résistances, combien de dégâts il peut encaisser, des faiblesses, et en option des Manoeuvres personnalisées.

 

Pas besoin d’épiloguer sur le nom et la description, mais n’oubliez pas qu’un bon nom (mémorable) et une bonne description (contenant un ou deux détails qui feront frissonner vos chasseurs) sont importants.

 

…de vraiment grandes dents !

 

Petit manuel de cryptopsychologie à l’usage des honnêtes gardiens

 

Un monstre n’est pas qu’un morceau de carton-pâte que des techniciens hors champs agitent devant des acteurs. Un bon monstre a une personnalité, un but et des méthodes. Afin que vous n’oubliiez pas ce détail clé, Michael Sands vous propose une douzaine de types de monstre pour vous guider dans vos premières aventures. On citera par exemple la classique Bête, qui apporte la destruction dans sa route, l’Exécuteur, qui tue les coupables (enfin… selon son interprétation) ou le glauquissime Parasite, qui cherche à infester, dévorer, et parfois… contrôler *brrr*.

 

Des pouvoirs au-delà de 9000 !

 

Définissez ensuite la liste de ses pouvoirs. Pensez à ce qu’il peut faire de cool et d’utile. Est-ce qu’il peut voler, traverser les murs, devenir invisible, etc. Pensez aux avantages que cela lui donne et surtout aux éventuelles restrictions qui peuvent en freiner l’utilisation. Ces limitations seront autant d’éléments que les chasseurs devront détecter pour arriver à en venir à bout. Si un pouvoir est particulièrement important, complexe, il nécessitera probablement de créer ses propre Manoeuvres.

 

Une masse grouillante de griffes et de crocs

 

Les monstres ont tous un peu tendance à attaquer les gens et surtout les Chasseurs. Il est donc utile de noter comment il attaque et quels sont les effets de ses attaques.

Monster of the Week utilise le même système pour décrire les armes des Chasseurs et des Monstres.

 

Chaque attaque est définie ainsi :

–    Un nom indiquant la source des dégâts, 38 Spécial, Coup de griffes, Prise du Dragon, etc.

–    Une valeur de dégâts, pas de dés ici, cette valeur sera retranchée directement des points de vie de la cible (la Manoeuvre utilisée pour l’attaque modifiera parfois cette valeur).

–    Une portée, pas de chiffre ici on parlera plutôt de portée courte, longue, et on précisera si elle peut affecter une zone ou pas.

–    On saupoudre ensuite de quelques adjectifs qui viendront aider le Gardien à décrire l’attaque et en gérer les conséquences.

 

Par exemple, si vous décidez de réveiller un dragon, vous lui donnerez probablement :

 

– Souffle du Dragon (3 dégâts, longue, zone, bruyant, souffre, inflammable)

– Morsure (4 dégâts, très courte, empalement, sanglant)

– Coup de griffes (2 dégâts, courte)

– Coup de queue (0 dégâts, moyenne, fait chuter)

 

Une attaque n’est pas obligée d’infliger des dégâts si elle génère des effets secondaires intéressants (faire chuter, aveugler, empoisonner, etc.).

 

Au passage définissez de combien de points de vie dispose le monstre (en général entre 7, comme les chasseurs, et 14) et s’il bénéficie d’une armure.

 

Quel type de dégâts pour la tronçonneuse ?

 

Ô vieillesse ennemie !

 

Les faiblesses du monstre sont l’élément le plus important. Tout comme les limitations des pouvoirs, ce sont des indices que les Chasseurs doivent repérer et utiliser pour venir à bout du monstre. Gardez les Chasseurs en éveil, et évitez que la rencontre avec la créature ne soit pour eux qu’un triste décompte de points de vie.

 

On peut séparer les faiblesses en trois catégories :

 

–    Quelque chose qui blesse le monstre (l’argent, le fer froid, les lieux consacrés, le sel, etc.)

–    Quelque chose qui l’affaiblit ou le repousse (la lumière du jour, l’eau courante, l’innocence, etc.)

–    Quelque chose qui le repousse définitivement (un rituel, un objet spécifique, la destruction de sa dépouille mortelle, etc.)

 

Réfléchissez bien au monstre que vous voulez créer et de comment vous voyez l’histoire se finir. Si vous vous inspirez d’une créature classique, inspirez vous des points faibles de la légende, et si vous empruntez un monstre issu de votre épisode préféré d’une série, regardez-le en détail et notez comment sont utilisées ses faiblesses. Que ce soit pour utiliser des références connues des joueurs qu’ils repéreront pendant l’aventure, ou prendre leurs attentes à contre-pieds.

 

La prochaine fois nous mettons la recette en pratique avec un petit exemple !

 

Pour les souscripteurs : Causa Mortis 3 est en route

Juste un petit message pour vous dire que le Causa Mortis n°3 des souscripteurs est prêt. Amis souscripteurs, vous connaissez maintenant la manoeuvre : attendez la fin de la semaine avant de vous inquiéter, checkez vos anti-spams et courriers indésirables…

et si vous avez un souci quelconque de téléchargement, une seule adresse : webmaster@raise-dead.com.

Voilà, vous savez tout.

Monster of the Week – Episode 3 : Blockbuster !

Blockbuster !
Blockbuster !

 

Vous avez vu la dernière fois de quoi sont faits les personnages de Monster of the Week. Un groupe hétéroclite de chasseurs, prêts à partir à l’aventure en quelques coups de crayons sur une feuille. Mais cette aventure justement, de quoi est-elle faite ?

 

Le petit manuel du scénariste

Monster of the Week conserve la même approche synthétique pour les scénarios que pour les personnages. Une histoire est définie par quelques éléments clefs, les mêmes à chaque fois, qu’il vous faudra décrire. Les parties de Monster of the Week sont faites pour être jouées en quelques heures, il serait dommage que le pauvre meneur passe plus de temps à faire son scénario qu’à le jouer.

 

In Media Res

Le premier élément à définir est l’Accroche. Ce sont les premiers mots que le meneur va prononcer au début du scénario. C’est le début de l’histoire et il décrit le plus souvent le « truc » qui va attirer l’attention des chasseurs. Une mort étrange, une disparation fantastique, un objet antique volé dans un musée, etc. Quelque chose s’est passé, quelque chose de pas tout à fait normal. C’est maintenant aux joueurs de prendre la main.

 

Le Fichier M

Une fois que le meneur tient son accroche, il est temps de définir les Menaces. Il existe quatre types de menaces et chacune devra être étoffée avant de se lancer dans l’aventure.

 

Le Monstre

C’est le grand méchant. Dans un jeu qui s’appelle Monster of the Week, c’est un peu évident. C’est l’élément qui prendra le plus de temps au meneur. Avant de le servir à vos chasseurs, il faudra définir à quoi il ressemble, quelles sont ses motivations, ses pouvoirs (ses « moves »), ses résistances et faiblesses ainsi que ses capacités spécifiques. Les Monstres méritent leur propre chapitre, on en discutera donc plus avant une prochaine fois.

Minions ? c'est vite dit.
Minions ? c’est vite dit.

 

Les Sbires. Ces Minions (moins jaunes, moins gentils)

Certains méchants sont de grands solitaires et font tout le boulot tout seul (on dit bien « LA » momie). D’autres, comme les Vampires, ou les Savants Fous Nazis (terme technique) aiment être bien entouré. Les Sbires peuvent être de simples aides ou des personnages presque aussi détaillés et puissants que le monstre lui-même. Pour vous faciliter la vie, Monster of the Week vous propose une dizaine de catégorie (de l’Assassin au Traitre en passant par Renfield, le gentil monsieur qui pousse les gens dans les griffes du Monstre). À vous de choisir s’ils sont présents, s’il n’y en a qu’un, plusieurs identiques façon meute, ou plusieurs individus différents – faites ce qui colle avec votre monstre.

 

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

Ok, maintenant on sait qui l’on chasse, mais où se déroule cette traque ? Si chaque épisode de série télé se concentre souvent sur un lieu en particulier, ce n’est pas par hasard. Un lieu c’est plus qu’un décor, c’est une ambiance, parfois une métaphore, quasiment un personnage à lui tout seul. Il est difficile de voir Psychose et d’oublier la silhouette du Bates Motel. Dans Monster of the Week, les lieux sont donc considérés comme des personnages à part entière. Ils ont leurs propres catégories, et vous pouvez aller jusqu’à leur donner un peu de vie en leur attribuant leurs propres manoeuvres. Pour un scénario il vous faudra penser à la région, où se terre le Monstre, où sera-t-il actif, où se trouvent les seconds rôles.

 

Casting de rêve

Nous avons parlé des héros et des méchants, il faut maintenant ajouter d’autres gens dans ce décor. Des victimes, des assistants, des emmerdeurs, bref : les figurants. Contrairement aux héros ils ne seront là que pour cette histoire (mais rien ne vous empêche d’en garder un qui a bien marché sous le coude pour en faire un régulier). Vous trouverez là aussi une liste de catégories pour vous filer un coup de main. A vous de peupler votre univers de shérifs, de journaliste, de chasseur rival, de voisine curieuse, etc.

 

L’horloge de l’apocalypse

Vous avez créé votre monstre, ses éventuels serviteurs, ses victimes, et les décors dans lesquels tout ce beau monde va évoluer. Mais quid du scénario ? Tout meneur qui a un jour créé un scénario, le genre bien léché et super détaillé, a vu son beau château de cartes s’effondrer une fois que les joueurs y ont déboulé comme des chiens dans un jeu de quilles. Pour éviter ça, Monster of the Week vous propose une autre méthode : le « Mystery Countdown ». Ce compte à rebours répond à la question suivante : que se passerait-il si les héros n’étaient pas là ? Quels seraient les actions du monstre, ses victimes, quel est son but final ? Cette horloge décrit en six étapes la catastrophe que les joueurs vont devoir stopper.

 

Et voilà !

Comme pour les joueurs lorsqu’ils créent leur personnage, le meneur crée son scénario en répondant à une série de questions. Qui, où, quand et comment ? Bien sûr, tous ces éléments s’articulent autour du monstre.
On reparle plus la prochaine fois…

 

Si ça peut saigner...
Si ça peut saigner…

Monster of the Week – Episode 2 : La nuit du chasseur

 

 

La nuit du chasseur…

 

Bon, dans Monster of the Week on joue des chasseurs. Ok, mais comment crée-t-on un chasseur et comment le joue-t-on  ? C’est simple : avec un Livret ! Le Livret est à la fois un manuel de création de personnage, une aide à la création du groupe de personnage et une fiche de personnage.

 

Au début d’une partie de Monster of the Week, discutez d’abord entre vous de l’ambiance et du style de scénario que vous souhaitez jouer ensemble. Si vous vous inspirez directement d’une série, le boulot est déjà plus ou moins fait. À vous de vous en inspirer pour répartir entre vous les rôles iconiques. Une élue, assistée par un expert british, une lanceuse de sort débrouillarde et un « ordinaire » ahuri, ça vous dit quelque chose ?

 

Si vous préférez sortir des sentiers battus, no problem : choisissez simplement le type de personnage qui vous va, la cohérence de groupe viendra en chemin. Tout est possible, un initié des arts anciens dont le kung-fu est meilleur que tous les kung-fu, check. Un fondu qui voit des plans partout, check. Un envoyé divin qui vient faire le ménage, check. Un loup-garou qui joue à la crosse, check !

 

Suivez le livret !

 

Le MJ vous tend à chacun une feuille de livret, à vos crayons ! Dans dix minutes (en gros) la partie peut commencer !

 

Étape 1 : le look.

 

Le Livret vous propose de choisir un mot dans trois listes différentes. La première détermine le sexe du personnage, la seconde une attitude et la troisième le style vestimentaire. À vous ensuite de compléter le portrait à votre sauce.

 

Étape 2 : les carac’.

 

Ici non plus, on ne va pas trop se prendre la tête  . Les chasseurs sont définis par cinq caractéristiques : Charme (le charme quoi), Cool (toujours détendu, même face à la réincarnation de Gozer ?), Futé (avez-vous l’esprit aiguisé ?), Coriace (la résistance aux dégâts physiques) et le Bizarre (la stat qui permettra, ou non, à votre perso de faire dans l’étrange).

 

Laissez tomber les jets de dés et les répartitions fastidieuses, Monster of the Week vous propose une demi-douzaine de répartitions correspondantes à votre archétype. Choisissez-en une et c’est parti pour la suite !

 

Étape 3 : les Manoeuvres.

 

Ce sont les « actions » de votre personnage, ils sont le cœur de votre chasseur. Chaque archétype possède sa propre liste de Manoeuvres adaptées à son style. L’inspiré peut se « téléporter » seul ou en groupe (croyez-en mon expérience, la téléportation n’est pas l’avenir du transport public, ho que non  !), le professionnel protégera efficacement les innocents, l’« Ordinaire » tombera sur des indices par hasard, etc.

 

Petit avantage du système : personne ne fait la même chose. Chaque archétype apporte sa sauce au groupe et garantit que chaque joueur aura son grain de sel à mettre dans l’histoire.

 

On était venu botter des culs et lire des manuscrits anciens…

 

Étape 4 : le reste.

 

Selon votre archétype vous aurez d’autres choses à choisir comme définir l’équipement du professionnel, l’arme de l’élu, la mission de l’inspiré, etc.

 

On n’avait pas parlé d’un groupe ?

 

On y revient dès que les Manoeuvres ont été choisies. On prend maintenant quelques minutes pour que chacun décrive son personnage (on évite ainsi le « vous êtes dans une taverne… »). Une fois que tout le monde se connait on passe à la section histoire du Livret.
La section histoire liste une série de raison de fréquenter d’autres personnages. Vous en choisirez une pour chaque autre personnage. Vous saurez ainsi pour quelles raisons vous êtes ensembles et aurez une idée de vos relations avant le début du scénario.

 

Comme pour les Manoeuvres cette liste est différente pour chaque livret. Peut-être que l’un des autres personnages vous aura fait découvrir les monstres, fait partie de votre famille, est votre conscience, celui vers qui vous vous tournez quand tout va mal, à moins que vous ne vous soyez toujours méfié de lui…

 

Ding, c’est prêt !

 

Voilà votre groupe paré pour l’aventure en quelques minutes. Ça tombe bien c’est à peine plus de temps qu’il n’en a fallut au MJ pour son scénario. Bon, soyons honnêtes, ça prend un peu plus de temps que ça mais ce sera le sujet d’un autre chapitre.

 

À la prochaine !

 

J’ai une super idée de perso, attends je t’explique…

Monster of the Week – Episode 1

 

Il y a des monstres dehors .

La plupart des gens ne croient pas en eux, pourtant ils sont réels. La plupart du temps , quand quelqu’un découvre que les monstres sont réels, c’est juste avant de mourir.

Mais certaines personnes sont assez informées , assez intelligentes, assez folles ou assez blessées, pour comprendre que les monstres sont parmi nous . Ils sont désormais en croisade pour tuer ces monstres.

Voilà qui vous êtes.

Il se pourrait que vous vous arrêtiez pour défendre votre ville natale de tout le mal qui s’y est réfugié.

Il se pourrait que vous preniez la route pour les traquer.

Il se pourrait que vous ayez des pouvoirs magiques.

Il se pourrait que votre nom apparaisse dans des prophéties datées de milliers d’années.

La seule chose dont vous soyez sûr, c’est que votre ancienne vie, entièrement sécurisée, ne reviendra jamais. 

 

Monster_of_the_Week_Revised-1

 

Monster of the Week est un Jeu de Rôle contemporain où les personnages incarnent des chasseurs de monstre.

Ecrit par Michaël Sands, un auteur Néo-Zélandais, Monster of the Week a été financé par crowdfunding sur Indiegogo, il y a de cela plus de 4 ans. C’est désormais la deuxième édition du jeu, publié aux états-unis chez Evil Hat Production que vous pouvez désormais vous procurer.

Chasseurs !

Vous êtes un chasseur de monstre. Oubliez Van Helsing… Pensez plutôt Buffy ou Mulder. En effet, Monster of the Week a pour but de vous emporter dans l’univers des séries américaines des années 90 et 2000, où chaque semaine les héros devaient combattre un monstre nouveau.

Les références sont claires : Buffy, X-files, plus récemment Supernatural, Fringue ou Dresden Files. Les archétypes que vous incarnez dans MotW ne cachent pas leur parenté : agent professionnel à la Olivia Dunham ou amateur de théorie du complot à la Mulder, expert à la Rupert Giles, Elu à la Buffy, Monstre repenti à la Angel… Tout y est dans la galerie des chasseurs de monstre.

On pourrait également ajouter à la liste le récent Stranger Things qui colle tout à fait avec Monster of the Week.

Monstres en série

Côté monstre, vous êtes en total liberté. Vous pouvez piocher dans tous les bestiaires classiques ou imaginaires. Des classique vampire ou loup-garou en passant par des vers venimeux géants de mongolie, le yéti ou des gorilles en exo-squelette. Il vous suffit ensuite de faire une sorte de fiche d’identité de votre monstre avec son type (qui va vous offrir sa motivation), ses pouvoirs et surtout sa faiblesse… indispensable pour pouvoir l’éliminer.

evildeadbuffy
Héros en équipe

Vos joueurs forment une team. Autour d’un concept (Organisation de chasseurs, branche secrète d’une agence gouvernementale, Ordre Occulte, famille en quête de vérité…), vous allez devoir réunir les archétypes qui forment votre groupe, développer les liens entre eux…

la seule règle à respecter : votre groupe ne peut comporter qu’un seul archétype de chaque sorte.

Scénario en cascade

Souvenez-vous, ces sympathiques séries obéissaient à des intrigues assez simples : des meurtres mystérieux, une enquête où le monstre apparaît… pour mieux disparaitre, la découverte du point faible du monstre. Et la scène finale qui voit nos héros défaire le grand méchant.

Ces histoire obéissent à un rythme, un compte à rebours en six étapes… Mais le temps passe… Retrouvons-nous bientôt pour un nouvel épisode.

 

 

enquête

des news: Novalis, un supplément INS/MV, l’appli, Bitume…

L’été est encore là et voici quelques nouvelles.

Juste un petit mot pour vous annoncer que désormais Raise Dead sera distribué en magasin par une nouvelle structure : Novalis. Oui l’archange revient pour distribuer INS/MV… Bon c’est surtout une petite boite créé par Asmodee pour les petits éditeurs et le JDR. Cela ressemble furieusement à l’Asmodée d’il y a 15 ans. Forcément ça donne envie de participer à l’aventure. En espérant que d’autres éditeurs de JDR viendront rejoindre Novalis. Bon, et puis avec Novalis à la place d’Asmodee, on reste dans la même crèmerie.

 

Novalis_logo

 

Et INS/MV justement : un supplément est en préparation. Il approfondit la Guerre des Réseaux à travers des exemples d’organisations Démoniaques et Angéliques, agissant à l’échelon internationale comme locale. De Londres à Paris, des hauteurs des gratte-ciels de luxe aux tréfonds de sombres souterrains… Des Anges et des Démons reprennent le combat. Ils reviennent pour se tailler un nouvel empire avec des zones d’influences inattendues ou des modus operandi sophistiqués, des leaders en concurrence, des solidarités surprenantes, des champs de bataille inconnus du grand public post-black-out… De quoi donner à vos joueurs de nouveaux éclairages, des grands méchants à affronter et des alliés à dénicher, des aventures et des pièges à cons. Et des inspis ! Et des nouvelles ! ça devrait sortir cet hiver. Et ça va s’appeler « Cantique de la maïeutique ».

 

 

 

INS_EXT

 

 

 

L’appli avance. En voici un petit état des lieux, avec « la preuve par l’image » (vous excuserez la qualité de la vidéo !).

L’appli est avant tout une feuille de personnage interactive. Elle se divise en deux partie : une partie Joueur (pour la création de personnage) et une partie Meneur (pour la validation des évolutions des personnages).

Vous commencez par choisir dans quelle partie vous souhaitez agir. Vous allez créer un personnage, vous choisissez Ange ou Démon. Bon on va dire Ange. Vous choisissez votre supérieur, vos avantages, votre défaut. La feuille de personnage (divisée en « Plage arrière »/ »Au volant ») apparait. Vous changez les caractéristiques à 4 (sans oublier le pouvoir de caractéristique) et à 2. Ajoutez vos noms, métier, armes… et les notes que vous voulez. Vous enregistrez et voilà. Vous pouvez aussi ajouter votre tête ou un visuel de votre choix, des cartes prouesses et lancer vos trois dés.

 

cliquez sur l’image pour voir la vidéo

1

 

La partie meneur vous permet de gérer les personnages de vos joueurs. Vous allez devoir valider les changements apportés à leur feuille de personnage (signalé par un « check vert » pour accepter et une « croix rouge » pour refuser). L’augmentation de caractéristiques, des pouvoirs nouveaux, des cartes prouesses.. vous devez valider ou invalider la feuille de perso. Qui est ensuite retransmise au joueur. Bien évidemment, vous pouvez valider vos propres feuilles de persos… il suffit de vous inscrire comme étant le meneur du jeu.

 

Cliquez pour regarder

1-2

 

Voilà, vous en savez un peu plus sur l’appli, qui sera disponible pour IOS et  Androïd. Il manque quelques corrections et fonctionnalités, mais nous sommes proches de la fin. Stay tuned.

Pour Bitume, comme pour l’appli, ça avance moins vite que prévu. Le coupable ? Les vacances. Ben oui, tous les gens qui travaillent pour Raise Dead ont décidé d’en prendre. En plein été ! Un scandale, je ne vous le fais pas dire. Les auteurs qui bossent sur le système, les dessinateurs, les maquettistes… Pfff. Où va le monde, madame michu… Bon, une petite illu pour patienter ? Elle est signée par Anne Rouvin pour un des persos pré-tirés du kit.

 

Raya

Monster of the Week : ça avance, ça avance aussi. Dès ce week-end, un petit article sur le sujet. Avant de devenir un rendez-vous régulier.

Voilà. Bonne rentrée !

Et un autre supplément gratuit sur la Guerre des Réseaux !

Et donc, c’était annoncé : voici un autre supplément gratuit en ligne. Il vous permet de plonger plus avant dans la guerre des réseaux. C’est un scénario suivi d’une petite aide de jeu/preview d’un autre supplément à venir d’ici la fin de l’année (en dur ce coup).

Vous pouvez le télécharger ici : Guerre des réseaux 2_LR

ou sur la page « téléchargements ».

Sur ce Raise Dead part en vacances (pas de réponses aux mails, ni aux commentaires). Rendez-vous en août pour de nouvelles aventures.

En mai, fais ce qu’il te plait…

Un programme chargé pour les mois à venir. Commençons par INS/MV :

un Causa Mortis en approche pour fin juin, un supplément pdf à télécharger gratuitement consacré à la Guerre des réseaux, l’appli… y’a de quoi faire. On recausera des Faits Divins cet été.

 

causamortis

 

Mais nous avons également d’autres projets sur la planche. Bitume évidemment. On espère pouvoir vous offrir un petit kit de test pour cet été, avec un résumé de règles, un scénario et des pré-tirés. Si on n’arrive pas à le faire avant fin juin, ce sera proposé à la rentrée.

 

Bitume

 

Du coup la page Facebook de Raise Dead va changer de tête pour parler d’un peu autre chose que d’INS/MV ( qui a désormais sa propre page Facebook : https://www.facebook.com/InsMvGP/), de Bitume donc, mais aussi d’un autre jeu. Un jeu dont nous allons faire la traduction. Au départ, Raise Dead ne devait pas faire de traduction mais c’est le JDR pour lequel toute l’équipe de a craqué. Nous avons contacté l’auteur, puis l’éditeur italien qui détient les droits pour l’Europe… et finalement nous allons faire la traduction de Monster of the Week.

 

Monster_of_the_Week_Revised-1

 

Pour vous en parler en deux mots, disons que MotW vous propose d’incarner les personnages inspirés de séries américaines qui affrontaient chaque semaine un nouveau monstre : X-Files, Buffy contre les vampires, Supernatural, Fringe … 

 

Ce jeu de rôle de l’auteur Néo-zélandais Michael Sands, est « propulsé par le système Apocalypse ». On s’en reparle plus longuement sous peu. Si toutefois le pitch vous intéresse, allez faire un tour sur le site d’Evil Hat qui distribue le jeu aux US : http://www.evilhat.com/home/monster-of-the-week/ ou sur le site de la maison d’édition de l’auteur : http://genericgames.co.nz/motw/

Petit bilan du trimestre (janvier-mars 2016)

INS/MV : PDF de Pâques et autres news !

Hello, après un trimestre où on vous a laissé tranquille, on revient vous avertir des sorties, des avancés, des nouveautés autour d’INS/MV.

Les suites de la financement participatif

  • la newsletter trimestrielle de 12 pages:

Elle est prête ! Elle sera disponible en téléchargement comme les autres pdf que vous avez eu. Vous connaissez désormais la procédure.

Bon en revanche, elle fait 17 pages au lieu de 12 prévues. Y’en a un peu plus, j’vous le laisse ? On tâchera de faire mieux la prochaine fois.

ce PDF trimestriel est le petit frère des Faits Divins. Il s’appelle Causa Mortis. Il comporte une petite partie règles/aide de jeu (cette fois il traite de l’enveloppe corporelle qui abrite les anges et les démons) et un petit scénario (cette fois-ci un one shot qui peut se jouer en marge de vos campagnes).

 

 

INS_Causa-Mortis_LR-1

 

 

  • Un petit supplément gratuit en avril mai : Thomas Cheilan à qui l’on doit déjà la première aide de jeu sur la guerre des réseaux, nous propose une aide de jeu et un scénario pour continuer et approfondir cette nouvelle approche d’INS/MV : génération perdue. Ce sera gratuit et à télécharger sur le site.

 et côté numérique : l’appli avance… mais pas au rythme espéré. On peut toutefois vous montrer quelques images (attention, c’est pas fini, c’est juste pour vous montrer l’intention… j’insiste). Cette appli est basée sur la création et la gestion de vos personnages/groupes de personnages. On vous en parle plus en détail dès que ça ressemble à une bêta honnête.

 

video1

 

video2

 

 

(oui, je fais du flou à la david hamilton aussi sur les vidéos).

 

Sinon sachez que si vous êtes un adepte des tables numériques, ins/mv bénéficie d’une adaptation pour Roll20 (merci à Natha du forum JDRVirtuel) et pour Tabletop Simulator dispo sur Steam (grâce à Smirnov…oui, le même qui a lancé avec Fabien les dés des fans).

 

tabletop

 

  • Un scénario dans JDR mag: à paraître également dans peu de temps, un scénario MV, signé Pierre Bouas dans le prochain JDR MAG.

Evènementiel

Nous en sommes à plus de 100 joueurs sur la multi-tables INS/MV, avec cinq sessions. Et toujours le même plaisir.

 

Et demain ?

On prépare deux Faits Divins d’ici la fin de l’année. On vous en dit plus la prochaine fois.

 

Et sinon ? 

Raise Dead remet également un coup de kick sur Bitume. On retravaille le système. Et on ne désespère pas de fournir un petit kit de test pour cet été.

 

On recrute pour le FIJ de CANNES (27/02)

ATTENTION MISE A JOUR : »On recherche   des MJ pour le FIJ de CANNES, le samedi 27 Février 2016″

Ceci est un message officiel de notre responsable « animations et sandwich rassis ».

 »

Bonjour à tous !

Petit appel aux armes aujourd’hui, car nous allons avoir besoin de vous. Nous organisons une multi table d’INS/MV dans certaines conventions et nous sommes à la recherche de maître de jeu.

En règle général, Il y aura six tables : trois de INS et trois de MV. Si vous êtes intéressé, contactez-nous à l’adresse suivante : kisifroth.sippik@gmail.com ! Pour nous montrer votre motivation, CROC a préparé un petit questionnaire auquel il faudra répondre histoire de voir ce que vous connaissez d’In Nomine et pour voir dans quel état d’esprit vous êtes.

Si vous avez des expériences particulières de MJ, faîtes le nous savoir, c’est toujours bon à prendre. Et sinon pour ce qui est du scénario, il sera écrit par la CROC’s family et il vous sera envoyé dès que nous aurons la confirmation que vous candidature est retenue. Pour vous donner quand même quelques renseignements, la partie est prévue pour durer 6 heures environ,

A bientôt.

 »

FIN DU MESSAGE OFFICIEL

Le Questionnaire de CROC

1/ Dites en TROIS mots pourquoi vous souhaitez maitriser une partie de INS/MV à l’Asmoday.
2/ Pourquoi l’Archange des enfants se nomme-t-il Christophe ?
3/ Dans quelle circonstance le scénario « La cocotte minute sifflera trois fois » a-t-il été édité ?
4/ Quel jeu de plateau est sorti en même temps que INS/MV chez Siroz ?
5/ Pourquoi Baal porte-t-il de temps en temps une cravate Mickey ?
6/ Pourquoi l’avatar sur Terre de Daniel se nomme-t-il de temps en temps Serge ?
7/ Ange est-il un Archange ou un Prince-démon ?
8/ Pourquoi faut-il manger des Kiwis ?
9/ Quelle est la différence entre Mathias Rousseau et Mathias Twardowski ?
10/ Quelle est la différence entre une mouette
croc-asmoday
P.S : évitez de répondre dans les commentaires s’il vous plait. Merci. Envoyez plutôt vos réponses à l’adresse indiquée.

Le point du mois de décembre

INS/MV : Décembre – le projet continue

Des nouvelles avant Noël pour vous annoncer qu’INS/MV : Génération Perdue sort en boutique ce samedi 12 décembre. Au-delà du fait qu’INS/MV revient sur tous les étals, c’est l’occasion de vous informer sur l’avancée des autres projets liés à la souscription.

A venir début 2016

  • L’application : C’est parti, le développement de l’application INS/MV est en cours. Elle tournera autour de la création de personnage et de sa progression, tout en apportant des fonctionnalités liées à votre groupe de joueurs … et aux autres groupes de joueurs présents sur l’appli. En s’en recause plus longuement en début d’année, dès qu’on a des choses concrètes à vous montrer.
  • la newsletter pdf trimestrielle: Les auteurs se sont mis au travail. D’ici peu les graphistes et les illustrateurs seront briefés. On devrait vous montrer des feuilles de styles en janvier-février, pour livraison de la première newsletter à télécharger fin du premier trimestre 2016.
  • les évènements : Si vous souhaitez participer à notre multitables INS/MV sachez que le prochain rendez-vous n’est ni plus ni moins quel le Festival International du Jeu de Cannes, le samedi 27 février 2016… Nous mettrons sur le site de Raise Dead les autres manifestations où nous serons présents l’année prochaine.

Voilà, il ne reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année.

Fin des envois

Un petit message très court…

Tous les colis sont partis. Voilà qui termine une partie de l’aventure. Si vous n’avez pas reçu de mail d’envoi de colis par Philibert, vous pouvez nous contacter (contact@raise-dead.com), pour qu’on enquête et qu’on résolve ce problème.

Dans la semaine qui vient, on va également gérer le SAV des envois (mauvaises adresses, livres abîmés,etc..).

Demain, on met en ligne l’aide de jeu gratuite. Rendez-vous sur le site.
Merci à tous.

Pendant les envois, le projet continue

Vous n’avez tout de même pas cru qu’on allait vous lâcher comme ça, alors qu’on a encore plein de choses pour vous, voyons ! Allez, on reprend dans l’ordre.

Les envois : ça continue jusqu’à mercredi. Nos amis de Philibert travaillent d’arrache pied. Pour ceux qui posaient la question, lorsque votre colis part, vous recevez un mail avec un numéro de commande et un numéro Colissimo pour suivre votre envoi. Une petite pensée pour nos fans belges qui subissent une grève de la poste.
les Utopiales : ins/mv-génération perdue sera présent aux Utopiales le week-end prochain. Nous jouerons le multitables à 4 tables de 4 joueurs; samedi prochain,à partir de 19h (comptez 6h de jeu !) à la maison des jeux. Inscription au pôle JDR des Utopiales.
PDF et téléchargement : nous avons commencé à mettre à disposition les PDF de l’écran et son supplément. Cela va durer toute la semaine. Nous mettons également une dernière main à un supplément gratuit à télécharger : « Guerre des réseaux », une aide de jeu pour mettre en oeuvre, dans votre équipe de joueurs, la guerre clandestine qui continue entre Anges et Démons.
Boutiques souscriptrices : les colis sont partis. La liste des boutiques partenaires est disponible ici.
L’appli : c’est notre prochain chantier. On vous en parle dès le mois prochain.
Voilà, on se retrouve à la fin des envois. Bonne semaine !

début des envois

C’est bon, les colis partent !

Bon certains sont même déjà arrivés. On ne voulait pas prévenir trop en amont sachant qu’on a eu des surprises (des élèments manquants, des camions qui se trompent d’adresses,etc…) et donc on a préféré vous annonçer cela une fois que tout était parfaitement lancé.

Donc l’envoi est en cours (1 tiers au moins est déjà parti) et va encore continuer pendant quelques jours. On vous indiquera quand tout aura été envoyé.

Bonne réception !

Point Hebdo 2

Point hebdomadaire

Quoi ??? Déjà une semaine !!! C’est passé comme une balle.

  • Téléchargements : Livre de règles et faits Divins ont été mis en téléchargement. Bon, certains ont reçu un paquet de mail générés par notre serveur… Petite erreur de jeunesse dirons-nous, désormais maitrisée. A venir, le supplément lié à l’écran (on commencera la distribution ce week-end). La semaine prochaine vous aurez l’écran. En cas de souci, une seule adresse : webmaster@raise-dead.com (sans oublier de spécifier votre mail de souscription et détailler votre problème).
  • Impression : Tout a été fini d’imprimer cette semaine. Nous avons eu le plaisir de recevoir des exemplaires des Faits Divins. Tout va bien à ce niveau. Et hop, une photo !
  • photo 2
  • On attaque le gros morceau… la réception : cet après-midi nous avons reçu une partie des coffrets, des livres et des faits divins (les autres éléments étant déjà en stock). Merci au passage à Fabien, Thomas et Sylvain pour le coup de main dans le monde sans pitié de la logistique.

 

photo 1

Pas d’écrans en revanche (pas finis d’être emballés). Ils arriveront avec le reste des éléments de la souscription en début de semaine prochaine. La bonne nouvelle c’est qu’on a tout de même suffisamment de coffrets pour faire les dédicaces des niveau 111 dès demain matin. Vous pouvez d’ailleurs voir le bureau auquel nous attacherons CROC pour sa séance de signatures.

photo 4

Ainsi ces coffrets pourront partir dès le début de la semaine prochaine chez Philibert. Du coup, on va mettre à profit le temps de pause imposé par le week-end. Et Philibert recevra l’intégralité des composants en milieu de semaine. Dès qu’ils seront prêts à vous les envoyer, ils nous enverrons un « Go ! » que nous nous empresserons de vous communiquer. Le prochain mail risque donc d’être celui vous annonçant qu’il faut guetter votre boite à lettres…

Bonne nuit et bon week-end.

Point Hebdo avant envoi

Point hebdomadaire

hé oui, l’échéance est proche, alors désormais on va faire des points hebdomadaires (rassurez-vous je vais vous la faire courte).

  • Tous les liens pour les téléchargements du livre de règles ont été envoyés. Si vous n’avez rien reçu, envoyez nous un mail à webmaster@raise-dead.com (avec votre mail de souscription) et dites que vous n’avez rien reçu (après vérification on vous enverra le lien.
  • A partir de demain commencera l’envoi des liens pour les Faits Divins. Comme pour le livre de règles on vous signalera quand tous les liens auront été envoyés. Pas la peine de s’inquiéter avant cela.
  • Comme l’a suggéré Monsieur Lampe (que je salue), il est temps pour chacun de vérifier son adresse de livraison sur le site de Black Book ou de changer votre adresse si vous avez déménagé. Si vous n’arrivez pas le faire, envoyez nous un mail avec nom, prénom, adresse mail de souscription et nouvelle adresse… mais essayez d’abord de la modifier sur le site de Black Book. Attention, fin de semaine, j’envoie le fichier à nos amis de Philibert. Dernier Appel !

Et sinon on a reçu aujourd’hui un livre de règles (direct de l’imprimerie) et il très très beau.

IMG_2097

Bonne nuit et bon week-end.

ch’ti retour sur l’Asmoday

Oh que c’était bien cet Asmoday !

Plein de jeux, plein de gens. Un cadre génial et une bonne humeur générale !

 

IMG_2357

 

Et un multitables INS/MV en rôdage qu’on va vous proposer en convention pendant 1 an. Et là ma fois on a fait le tour de force de faire jouer 30 joueurs, 6 tables (3 anges/3 démons) en même temps sur le même scénario… Avec un final en beauté avec Mr CROC himself, qui est venu faire le show entre deux T.I.M.E Stories.

IMG_2360

 

6 heures de jeu ! 18h00-minuit ! Avec service à table (hé oui, on a inventé le Dîner JDR), des joueurs au top et des meneurs d’exception ! Le grand MC de la soirée, qui a fini aphone, et mis au point cet évènement aimerait récolter les avis et les remarques des joueurs participants pour peaufiner la chose. Si vous avez participé, vous pouvez lui écrire à l’adresse suivante : kisifroth.sippik@gmail.com

Et « merci pour ce moment » comme on dit.

 

remerciements pour le niveau Serviteur de Dieu : 1ère vague de mails

Comme pour les autres niveaux de souscription ayant accès aux remerciements, le niveau Serviteur de Dieu fait aujourd’hui partir sa première vague de mailings.

Si vous avez souscrit ce niveau, guettez votre boite mail et checkez votre anti-spam.

Pour indiquer vos remerciements, suivez les instructions.

Si vous n’avez rien reçu à la fin de la semaine, contactez-nous.

Bonne Fête Nationale !

On a reçu ceci…

… et oui, c’est le poster et l’ex-libris du financement participatif. Ils sont arrivés vendredi midi.

 

Dès la semaine prochaine, notre CROC national va devoir s’atteler à son atelier de signature. Ayez une petite pensée pour lui et sa mimine qui va être très sollicitée. Les choses avancent, les choses avancent !

 

 

 

envoi des mails pour les remerciements du niveau 111

Ceux qui parmi vous ont pris le niveau 111 du crowdfunding ont dû recevoir un mail leur indiquant la marche à suivre pour s’inscrire sur le site, afin de mettre le nom/surnom qu’ils veulent voir figurer sur le livre de règles. Ils pourront également indiquer à qui CROC doit faire sa dédicace.

Si avez pris un niveau 111 et que vous n’avez pas reçu ce mail, vérifiez votre anti-spams.

Le niveau 666 devrait suivre la semaine prochaine.

(si vous avez des problèmes d’affichage sur le site de raise dead, comme du texte noir sur fond noir, videz votre cache ou changer de navigateur)

EDIT : Tous les mails concernant les remerciements ont été envoyés (111 & 666). Si vous n’avez rien reçu, fouillez votre anti-spam… puis contactez-nous :-).

 

Un de plus dans le décor !

J’aime pas dire du mal des gens mais le gars que je vous présente aujourd’hui et qui rejoint l’aventure INS/MV c’est vraiment quelqu’un de sympa. Cela m’ennuie de le dire mais Olivier Sanfilippo est sympa. Je sais, c’est pénible les mecs comme ça.

 

Bon ce ne serait pas si grave si en plus il ne faisait pas des décors de folie et des paysages somptueux. Ouais, là c’est « carrément abusé », je suis d’accord.

 

Olivier Sanfilippo alias Akae est sympa, doué et bosseur. C’est bien simple, tout le monde le veut. Alors, comme nous on est des gros copieurs, ben on lui a demandé de nous faire quelques petites mise en ambiance, décors et plans pour nos scénarios.

 

Si vous revenez de la station spatiale internationale ou d’un caisson cryogénique fermé depuis la seconde guerre mondiale, vous devez être le seul à ne pas connaitre les travaux d’Akae. Il fait tellement de trucs dans le JDR qu’il est trop difficile de résumer le bonhomme : illustrateur, docteur en histoire, il rédige aussi des articles et organise des manifestations… On vous l’avait dit qu’il était énervant !

 

Si vous voulez en savoir plus sur Olivier, sa vie et son oeuvre, rendez-vous ici.

… pff…

pénible le gars, pénible.

INS/MV : des nouvelles… des bonnes et des autres…

Voilà un mois se terminait la souscription pour la nouvelle édition d’In Nomine Satanis/Magna Veritas – Génération Perdue.

Aujourd’hui où en sommes nous de l’avancée du projet ?

  • les textes du livre de règles sont corrigées, ainsi que les contenus de deux des quatre livrets. L’Aide de jeu qui accompagne l’écran est terminée d’être rédigée également et sera envoyé ce week-end en correction. Reste deux livrets en cours de finition de rédaction. Le quatrième livret (débloqué par la souscription) pose le problème des éléments ajoutés : son écriture n’est pas encore complètement achevée, mais devrait se terminer dans la quinzaine à venir.La récupération des textes des nouvelles de GE Ranne dans les éditions précédentes devrait être achevé avant le 30 avril (il n’y a pas d’archive numérique exploitable telle quelle pour une mise en forme dans un livre de poche : il faut scanner et passer par un logiciel OCR). On a reçu la dernière nouvelle des « anciens » (à l’agenda chargé) cette semaine.
  • les dessins sont commandés et en cours de création. les 3/4 sont dessinés ou en cours de finition. Reste essentiellement les dessins des deux livrets encore en cours  de finition de rédaction, ainsi que ce qu’on appelle les « culs de lampe » (je vous laisse chercher ce qu’est un « cul de lampe »). On a recruté de nouveaux talents pour nous épauler et nous aider à produire plus vite. La colorisation des existants sera bientôt achevée et nous avons également fait appel à un coloriste pour certains dessins N&B.
  • le travail sur l’application ne démarrera qu’une fois les éléments des règles totalement terminées (comme les index des pouvoirs, design de la fiche de personnage, etc..).
  • La mise en maquette du livre de règles a débuté. On est allé assez vite au début. Mais le résultat actuel ne nous convenait pas… Alors nous avons repris à zéro le travail et dû demander des aménagements de texte et de visuels que nous attendons, en suivant les directives et les bons conseils de CROC. Bref, nous espérions avancer très rapidement sur cette partie du travail… Et le miracle ne s’est pas réalisé. Tel Ian Solo nous espérions que le Faucon Millenium passe en vitesse lumière, mais en appuyant sur la manette nous avons seulement eu un bruit de casserole.

Alors ?

Même si nous allons très vite, les difficultés cachées et les imprévus (oui, on a une petite malédiction de la momie qui a touche les membres de l’équipe : deux d’entre nous sont passés par la case hôpital)… ainsi que des petits retards de rédaction des éléments supplémentaires débloqués ne nous permettent pas d’avoir l’allure suffisante pour réussir à tenir l’objectif (à posteriori très optimiste) que nous nous étions fixés de vous offrir le jeu pour le début de l’été. En tout cas pas avec un résultat que nous estimons satisfaisant.

Alors plutôt que de confondre vitesse et précipitation, on va plutôt fixer à la rentrée la concrétisation du projet. Ce qui va nous permettre de ne pas traiter INS/MV dans le rush et obtenir le résultat souhaité de manière plus efficace et plus soigné. Bien évidemment, si tout est prêt pour que vous ayez votre jeu avant la rentrée, on se fera une joie de le faire le plus tôt possible.

Et demain ?

Du coup nous allons aussi mettre à profit ce nouveau délai. En parallèle, nous avons fait appel à de nouveaux auteurs pour sans doute ajouter des petits scénarios additionnels à certains de ces suppléments, sinon ils serviront à nos newsletters PDF… Autant que ce temps serve aussi à enrichir le contenu. Et du même coup à réviser les principes graphiques des intérieurs des suppléments pour les optimiser, en les confiant à un spécialiste de la presse (puisque nos suppléments vont avoir un côté presse a scandale dans leur forme).

Côté « logistique », nous venons de récupérer la Base de Données de la souscription. Cela va nous permettre durant le mois de Mai de contacter les souscripteurs pour les remboursements, les remerciements et les dédicaces. Guettez votre boîte mail. Et n’oubliez pas nous signaler tout changement d’adresse.

A bientôt pour un prochain point.

Poil à la maquette !

Dans la création d’un JDR, il y a des stars : les auteurs, les pigistes, les illustrateurs… Mais rarement on parle de ceux qui finalement mettent tout en oeuvre pour que ce soit beau, agréable à lire, cohérent : les maquettistes, ceux qui mettent en page et en valeur les textes et les illustrations.

 

Ben aujourd’hui je voudrais vous présenter l’un d’entre eux. Oh vous connaissez son travail : c’est lui qui a mis en page la plupart des ouvrages d’Asmodee depuis une quinzaine d’années. INS/MV, mais aussi La légendes des 5 Anneaux, 7ème  Mers,Hell Dorado, AD & D (3.5) quand ils étaient chez Asmodee… Bref, un monument de la mise en page. Ici on l’appelle Monsieur Bouly. C’est un artisan de haut vol, une épée comme on dit ! Avec lui, on est sûr que son projet est entre de bonnes mains.

 

Et bien figurez-vous que Maitre Bouly s’est mis à l’oeuvre sur la maquette d’INS/MV – Génération Perdue.

La preuve par l’image ci-dessus.

 

Rendons-lui ici hommage et souhaitons-lui bon courage.

Thomas Hervet donne de ses nouvelles

Voilà une plume qui va sévir dans INS/MV – Génération Perdue- où il signe deux séries de nouvelles, pile dans l’atmosphère et l’esprit que nous souhaitions apporter à cette nouvelle édition.

 

Il s’agit de Thomas Hervet, qui a aussi fait « la Bifle » que vous avez lu dans Zepitch et dans Casus Belli.

 

Février 1991, le petit Thomas a 11 ans et découvre le jeu de rôle. Deux semaines plus tard, il rêve d’écrire pour Croc.

 

Cette vague créature semi-fongoïde se passionne rapidement pour l’Histoire, le fantastique et, au final toute forme de littérature. Avec une nette préférence pour les auteurs déjantés, de partout, d’hier, d’aujourd’hui. Et de demain, puisqu’il espère en être.

 

Il commet ses premières nouvelles à 13 ans, son premier roman à 17 et le voit publié à 21 (« Jours de Colère », Editions Nestiveqnen – rien à avoir avec le rassemblement de fachos). Suite à un crash universitaire en bonne et due forme (le co-pilote était bourré et dépressif), il atterrit en 2003 chez Asmodée. Il y est toujours et y travaille la plupart du temps.

 

Il adore l’encre, dans la peau, dans des bouquins, pratique toujours le jeu de rôle, milite à petite échelle pour la cause animale, fait du cheval, peaufine son fédéralisme anti-autoritariste, vient donc de réaliser son plus vieux rêve, cultive sa démence légère et a compris récemment qu’il était plus qu’un demi-champignon, mais pas tout à fait un composé organique.

 

Il revient lentement à la publication (« INS », « Abyss, l’univers », un roman, on l’espère, bientôt. On vous tiendra au courant).

J moins pas grand chose…

Alors ? On le ressort cet INS/MV ou pas ? On attend plus que vous.

 

On beaucoup réfléchi. On vous a beaucoup écouté. Vous verrez. Demain. 10 heures. Même les râleurs peuvent venir (râler c’est la vie, n’est-ce pas).

 

 

On vous attend là.

 

 

Les fidèles seront présents. Pas de doute là-dessus. Y’a des choses pour eux. Et puis faut qu’on se marre un coup.

J’en dis pas plus. Je vous laisse sur la béquille. Nous, on va faire dormir les yeux parce que demain… Demain… Endive is coming !

A vous de jouer !

 

Bonne nuit !

Lancement le 20 février du Crocstarter !

Enfin ! Enfin on peut publier la bonne nouvelle. On y est, tous les problèmes administrativo-echniques sont résolus.

On peut vous l’annoncer désormais : la souscription aura lieu sur le site de black book éditions à partir du vendredi 20 février à 10h (et jusqu’au 23 mars à 18h) ! Programmez vos réveils ! Préparez vos conjoints à devoir débourser des sous (« mais chérie, je t’assure… on a pas le choix! »)! Ameutez vos amis !

Nous vous tiendrons informés toute la semaine sur le contenu de la souscription. Restez à l’écoute.

Zepitch : un document qui résume tout

« Et le système ? », « qu’est-ce qui change dans le background? », « il a dit quoi Croc ? », « y’a quoi dans la souscription? », « à quelle heure on mange ? ».

 

Pour vous aider à trouver des réponses à toutes ces questions et vous permettre d’avoir un coup d’oeil global, nous vous avons fait un petit pdf à l’arrache, qui rassemble l’essentiel des informations.

 

Et il se termine par une nouvelle de Thomas Hervet (publié dans le Casus Belli N°13), parce que bon, une bifle pour finir, ça s’imposait !

 

Donc, voici zepitch (cliquez dessus)

Devenez MJ pour INS/MV

ATTENTION MISE A JOUR : »On recherche   des MJ pour le FIJ de CANNES »

 

 

Ceci est un message officiel de notre responsable « animations et sandwich rassis ».

 »

Bonjour à tous !

Petit appel aux armes aujourd’hui, car nous allons avoir besoin de vous. Nous organisons une multi table d’INS/MV dans certaines conventions et nous sommes à la recherche de maître de jeu.

En règle général, Il y aura six tables : trois de INS et trois de MV. Si vous êtes intéressé, contactez-nous à l’adresse suivante : kisifroth.sippik@gmail.com ! Pour nous montrer votre motivation, CROC a préparé un petit questionnaire auquel il faudra répondre histoire de voir ce que vous connaissez d’In Nomine et pour voir dans quel état d’esprit vous êtes.

Si vous avez des expériences particulières de MJ, faîtes le nous savoir, c’est toujours bon à prendre. Et sinon pour ce qui est du scénario, il sera écrit par la CROC’s family et il vous sera envoyé dès que nous aurons la confirmation que vous candidature est retenue. Pour vous donner quand même quelques renseignements, la partie est prévue pour durer 6 heures environ,

A bientôt.

 »

FIN DU MESSAGE OFFICIEL

Le Questionnaire de CROC

1/ Dites en TROIS mots pourquoi vous souhaitez maitriser une partie de INS/MV à l’Asmoday.
2/ Pourquoi l’Archange des enfants se nomme-t-il Christophe ?
3/ Dans quelle circonstance le scénario « La cocotte minute sifflera trois fois » a-t-il été édité ?
4/ Quel jeu de plateau est sorti en même temps que INS/MV chez Siroz ?
5/ Pourquoi Baal porte-t-il de temps en temps une cravate Mickey ?
6/ Pourquoi l’avatar sur Terre de Daniel se nomme-t-il de temps en temps Serge ?
7/ Ange est-il un Archange ou un Prince-démon ?
8/ Pourquoi faut-il manger des Kiwis ?
9/ Quelle est la différence entre Mathias Rousseau et Mathias Twardowski ?
10/ Quelle est la différence entre une mouette
croc-asmoday
P.S : évitez de répondre dans les commentaires s’il vous plait. Merci. Envoyez plutôt vos réponses à l’adresse indiquée.

Qu’as-tu donc dans ton panier ?

3615 qui n’en veut de l’INS/MV !

Alors vous voulez voir et savoir ce que contient cette souscription sur INS/MV ?

 

vignette-livre-de-base

Alors tout d’abord, il y a un livre de règles. 144 pages, contenant l’intégralité du système de jeu et tout le background pour jouer immédiatement et pendant des siècles.

Vous y trouverez moult nouvelles. Et un scénario d’introduction. Avec cela vous êtes prêt à terroriser une génération de joueurs… ni plus, ni moins.

 

Bon, il y aura également 3 livrets de 48 pages. Cela se vit (se lit) comme un magazine de presse à scandales; cela contient un scénario et une aide de jeu qui va bien.

 

L’aide de jeu n’est pas un ajout de règles (on vous l’a dit : « tout est dans le livre de règles ») mais un focus, des informations complémentaires, des conseils techniques, des exemples concernant un sujet en relation avec le scénario.

 

FAITS_DIVINS_couv1Il y aura 2 livrets avec un scénario In Nomine Satanis et des aides de jeu sur un type de PNJ précis, la création de groupes de PJ, comment créer vos propres aventures à partir d’une page d’actualité sur le net.

 

Le troisième livret accueillera un scénario Magna Veritas et une aide de jeu sur les PNJ les plus puissants de cette nouvelle édition.

 

De quoi jouer et créer des histoires pour un moment.

coffretetvisuels

 

Pour contenir tout cela : un coffret en édition limitée.

Le design est signé Stéphane Gantiez.

Vous aviez reconnu.

Une boite cloche avec une face In Nomine Satanis et une face Magna Veritas.

 

 

Voilà. On arrête là pour aujourd’hui.

 

Bitume : Avancement début 2020 [2]

Nous espérons que vous allez tous bien. La création a repris le chemin du Bitume. Nous avons pas mal progressé et terminé quelques chantiers.

La première bonne nouvelle est que nous avons fini les textes. Ils ont tous été corrigés, à l’exception du ManuFrance qui est en relecture technique. Merci encore auteurs et relecteurs pour avoir continué à travailler durant ces dernières semaines passablement compliquées pour tout le monde. Ces derniers textes, ceux du ManuFrance, devraient quant eux passer incessamment en correction.

Côté illustration, nous sommes également à jour. Merci également aux illustratrices et illustrateurs qui ont fait feu de tout bois pour apporter à ce jeu tout leur talent et avoir tenu les délais malgré les circonstances.

Illustration : Alyzian
Illustration : Ochoa
Illustration : Kahouet

Nous en sommes donc à l’étape de la mise en maquette. Celle du livre de base est très avancée. Nous espérons vous annoncer la fin de sa première mouture dans les semaines qui viennent. Une fois le livre de base terminé, le style sera posé et nous pourrons aller rapidement sur les autres éléments.

Nous attaquons donc l’avant dernière ligne droite du projet. L’été sera laborieux mais nous espérons voir le bout de la Highway to Hell avant l’arrivée de l’automne.

Et, comme nous le faisons à chaque fois, voici donc quelques visuels pour vous aider à patienter. Merci encore pour votre soutien, votre enthousiasme et votre patience.